Alors que l'entreprise avait brillé dans l'accroissement des marges ces dernières années, la rentabilité s'est subitement dégradée l'hiver dernier. Le bénéfice opérationnel récurrent a reculé de quelque 23,5% par rapport à la même période l'an dernier. Les cash-flows récurrents ont reflué à 6,6% du chiffre d'affaires (CA) et l'objectif d'une marge de 10% semble à nouveau hors d'atteinte. Pour Agfa, cette marge est indispensable pour offrir une rémunération suffisante aux actionnaires. La réaction en Bourse l'a confirmé : l'action a perdu 20% depuis la publication des résultats trimestriels. Logique puisque le redressement de la rentabilité était le seul argument pour ignorer l'érosion du CA. S'il disparaît, le recul des revenus aura inévitablement un impact sur les résultats.
...