Sans le soutien du marché du cinéma chinois, Barco continue de souffrir. Le groupe avait pu se targuer pendant plusieurs années d'une croissance élevée grâce à la numérisation des cinémas en Chine. Mais après cette première vague de numérisation, le marché tarde à passer à la nouvelle génération de projecteurs. Le pôle Entertainment, qui englobe cette activité, a perdu 7,4% de chiffre d'affaires (CA) au premier semestre et a cédé plus de 3% de CA encore entre juillet et septembre (troisième trimestre de l'exercice fiscal 2018). Le pôle n'en demeure pas moins le contributeur principal au CA du groupe (45%). Le nombre de nouvelles commandes a par ailleurs diminué, sous l'effet du ralentissement de l'activité sur le marché chinois, de 6,1%, à 243,3 mill...