L'objectif primaire a été atteint : Caplacizumab permet une normalisation statistiquement plus rapide du nombre de plaquettes des patients atteints de PTT. En outre, les objectifs secondaires aussi sont en bonne voie d'être atteints. Tout d'abord, le nombre de rechutes, thromboses ou décès pendant le traitement a reculé de 74%. En outre, on note une diminution de ces cas de 67% au cours de l'étude, y compris pendant les 28 jours de suivi post-traitement. S'agissant des ...

L'objectif primaire a été atteint : Caplacizumab permet une normalisation statistiquement plus rapide du nombre de plaquettes des patients atteints de PTT. En outre, les objectifs secondaires aussi sont en bonne voie d'être atteints. Tout d'abord, le nombre de rechutes, thromboses ou décès pendant le traitement a reculé de 74%. En outre, on note une diminution de ces cas de 67% au cours de l'étude, y compris pendant les 28 jours de suivi post-traitement. S'agissant des objectifs secondaires, l'effet statistiquement significatif n'a tout juste pas été atteint, mais l'évolution est en tout cas positive. Celle-ci serait probablement significative sur un nombre plus important de patients. Ces bons résultats soutiendront le business case.Le dernier obstacle clinique important est donc franchi en direction d'une première commercialisation. Ablynx utilisera les données de l'étude pour étayer sa demande d'approbation de vente en Europe. En 2018, un dossier d'enregistrement sera soumis à la FDA, l'agence sanitaire américaine. En juillet, Ablynx s'était vu confirmer un processus d'approbation accéléré, ce qui suppose qu'une décision de la FDA pourrait tomber au premier semestre 2019 déjà. L'entreprise a encore tous les droits sur Caplacizumab et assumera elle-même sa commercialisation en Europe, aux États-Unis et au Canada. Le projet semble réaliste, compte tenu de la rareté de la maladie et du nombre limité de centres la traitant, dont la plupart, d'ailleurs, étaient pleinement impliqués dans l'étude de phase III. Ablynx espère atteindre un pic de chiffre d'affaires de 400 millions d'euros sur la base d'une pénétration de marché de 50%. Le cas échéant, Ablynx deviendrait une société biotech structurellement rentable dès 2021/2022, capable de développer son vaste pipeline sans devoir procéder à des augmentations de capital récurrentes. Un tel succès serait bénéfique au secteur biotech belge dans son ensemble. En moyenne, les analystes ont relevé leur objectif de cours de 3 à 6 euros depuis l'annonce de ces solides résultats. Nous sommes pour notre part naturellement très heureux de ces évolutions. Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CDevise : euroMarché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 930 millions EURC/B 2016 : -C/B attendu 2017 : -Perf. cours sur 12 mois : +35 %Perf. cours depuis le 01/01 : +42 %Rendement du dividende : -