La quantité d'acier expédiée a diminué de 1% par rapport au trimestre précédent, à 17,3 millions de tonnes, mais à périmètre comparable (donc sans considérer les activités nord-américaines, vendues en décembre), elle a progressé de 1,5%. Par rapport au 4e trimestre de 2019 cependant, elle a reculé nettement: -12,4% (et -9,2% à périmètre comparable). Les volumes d'acier expédiés en 2020 sont, à 69,1 millions de tonnes, de 18,2% (et de 15,2% à périmètre comparable) inférieurs à ceux de 2019. De toutes les régions, c'est l'Europe qui a accusé le plus net repli (-18,6%), à 32,9 millions de tonnes.
...

La quantité d'acier expédiée a diminué de 1% par rapport au trimestre précédent, à 17,3 millions de tonnes, mais à périmètre comparable (donc sans considérer les activités nord-américaines, vendues en décembre), elle a progressé de 1,5%. Par rapport au 4e trimestre de 2019 cependant, elle a reculé nettement: -12,4% (et -9,2% à périmètre comparable). Les volumes d'acier expédiés en 2020 sont, à 69,1 millions de tonnes, de 18,2% (et de 15,2% à périmètre comparable) inférieurs à ceux de 2019. De toutes les régions, c'est l'Europe qui a accusé le plus net repli (-18,6%), à 32,9 millions de tonnes. La répercussion sur les prix de la hausse des cours des matières premières n'est encore que partielle: à 14,2 milliards de dollars, le chiffre d'affaires (CA) du dernier trimestre est légèrement supérieur à celui du trimestre précédent (13,3 milliards) et légèrement en deçà de celui du 4e trimestre de 2019 (15,5 milliards). A 1,73 milliard de dollars, le cash-flow opérationnel (Ebitda) a pour sa part impressionné les analystes, puisqu'il dépasse de 17% le consensus (1,47 milliard), de 91,6% l'Ebitda du trimestre précédent (901 millions) et de 86,6% celui du 4e trimestre de 2019 (925 millions). La hausse des prix du minerai de fer a hissé l'Ebitda de la division minière de 496 millions au 3e trimestre à 727 millions de dollars au 4e; au dernier trimestre de 2019, il n'était que de 301 millions. Grâce à l'abondant Ebitda produit au 4e trimestre, celui de 2020 n'a reculé que de 17,2% en un an, à 4,3 milliards de dollars. L'acier s'étant écoulé 8,7% moins cher que l'année précédente, le CA du groupe a chuté de 24,6%, à 53,3 milliards de dollars. A 733 millions, la perte nette est bien moins importante qu'en 2019 (2,45 milliards de dollars); au 4e trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 1,2 milliard de dollars. En 2020, il a réduit sa dette nette de 3 milliards, à 6,4 milliards de dollars, un niveau historiquement bas et bien inférieur à l'objectif (7 milliards). Il faut dire qu'en mai, il a levé 2 milliards de dollars, par deux émissions (actions, obligations convertibles) et qu'en décembre, il a finalisé la cession, à Cleveland-Cliffs, de ses activités nord-américaines pour 1,4 milliard de dollars, dont 505 millions en cash, 78 millions d'actions Cleveland-Cliffs et 373 millions d'actions privilégiées. Le groupe a immédiatement affecté les fonds au rachat de 35,6 millions de ses actions. Récemment, ArcelorMittal a profité de la forte hausse du cours de Cleveland-Cliffs pour vendre 40 millions d'actions; il en consacrera le produit (652 millions de dollars) à un autre programme de rachat. Vu l'excellent niveau de sa dette nette, le groupe va pouvoir chouchouter ses actionnaires durablement. Outre les rachats d'actions, il a prévu de verser un dividende brut de 0,3 dollar par action cette année. Il continue de réduire ses coûts: il vient d'élaborer un plan d'économies d'un milliard de dollars. Le management s'attend à ce que la consommation mondiale d'acier croisse de 4,5-5,5% en 2021.L'action s'est bien comportée ces derniers mois. Le groupe a fait en sorte de pouvoir recommencer à gâter ses actionnaires. Sachant qu'il réduit sa structure de coûts et que les perspectives économiques s'améliorent, la valorisation de son action demeure attrayante, à 8,5 fois le bénéfice et à un ratio valeur de l'entreprise/Ebitda de 4,1 espérés en 2021. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 19,77 eurosTicker: MT NACode ISIN: LU1598757687Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 21,8 milliards EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: 8,5Perf. cours sur 12 mois: +24%Perf. cours depuis le 01/01: +5%Rendement du dividende: 1,3%