Les groupes de distribution continuent de s'opposer dans une lutte dont l'enjeu est le consommateur économe... Ce contexte est à première vue idéal pour Colruyt compte tenu de son image de marque forte et de sa stratégie de prix bas. Et pourtant, au dernier trimestre de l'an dernier, c'est Colruyt qui a mordu la poussière. Alors que Delhaize est parvenu à tirer son épingle du jeu grâce aux fêtes de fin d'année, Colruyt a vu la croissance de son chiffre d'affaires (CA) faiblir à 3,5% au cours des trois derniers mois de l'année, contre encore 4,8% au dernier semestre de l'exercice (du 1eravril au 31 mars). Ses parts de marché ont même baissé légèrement, de 20 points de base (0,2%), à 25,8%. Cela dit, ces...