La stratégie des prix les plus bas fait certes le bonheur des clients de Colruyt, mais pas de ses actionnaires. Bien que le groupe de supermarchés gagne encore des parts de marché, la concurrence aiguë sur le marché belge comprime ses marges. Au premier semestre de l'exercice 2017-2018, qui a débuté le 1er avril 2017, Colruyt a vu sa marge brute perdre 33 points de base par rapport à la même période, un an plus tôt. Au cours de ces six mois, le bénéfice net a reculé de 4%. Le bénéfice net comparable, qui ne prend pas en considération la contribution de Pro à Pro (vendu, dans l'intervalle), s'est tassé de 1,7%. Si le bénéfice par action reste cependant à peu près à niveau, c'est parce qu'il est réparti sur un nombre de moins e...