Il y a six mois étaient publiés, pour la première fois depuis longtemps, des chiffres à nouveau encourageants - le segment des boissons sans sucre semblait avoir permis à Coca-Cola de renouer avec la croissance. Le groupe n'a hélas pas su profiter de cet élan. La faiblesse des résultats du quatrième trimestre et, davantage encore, des perspectives pour 2019, a provoqué le recul le plus violent du cours en plus d'une décennie. Il est vrai que la croissance annuelle moyenne des ventes de boissons rafraîchissantes dans le monde plafonne à 0% depuis quatre ans ; que l'Occident se détourne des boissons sucrées et édulcorées et que les consommateurs optent de plus en plus pour les marques de distributeurs ou la fabrication à domicile, de type Sodastream...