Les résultats enregistrés par le producteur américain d'équipements de réseaux au 2etrimestre de l'exercice 2015-2016 (clôture le 31/7) ne comportaient guère de surprises. Ils ont plutôt confirmé plusieurs tendances qui se dessinaient déjà au cours des trimestres précédents. Cela fait plusieurs années que Cisco n'enregistre plus de croissance et se réfugie dans des économies sur les coûts pour maintenir son bénéfice à niveau. Cisco est d'ailleurs loin d'être le seul géant du secteur techno à se trouver dans pareille situation, puisque IBM est logé à la même enseigne. Au 2etrimestre (novembre à janvier), le chiffre d'affaires (CA) est resté à peu près inchangé sur une base annuelle, à 11,92milliards US...