Malgré sept trimestres consécutifs de recul du chiffre d'affaires (CA) en base annuelle, l'action Cisco a gagné plus de 25% l'an dernier. Au cours du trimestre écoulé, le premier de l'exercice 2017-2018 (lequel s'achèvera le 31/7) du groupe, le CA a à nouveau reculé de 2%, à 12,1 milliards de dollars. Les ventes de produits n'ont livré qu'un peu plus de neuf milliards de dollars (ou -2,7%) alors que le CA provenant des services (3,1 milliards de dollars) a légèrement progressé. Le segment Infrastructure Platforms s'adjuge toujours 57% du CA du groupe.
...

Malgré sept trimestres consécutifs de recul du chiffre d'affaires (CA) en base annuelle, l'action Cisco a gagné plus de 25% l'an dernier. Au cours du trimestre écoulé, le premier de l'exercice 2017-2018 (lequel s'achèvera le 31/7) du groupe, le CA a à nouveau reculé de 2%, à 12,1 milliards de dollars. Les ventes de produits n'ont livré qu'un peu plus de neuf milliards de dollars (ou -2,7%) alors que le CA provenant des services (3,1 milliards de dollars) a légèrement progressé. Le segment Infrastructure Platforms s'adjuge toujours 57% du CA du groupe. Cisco est un acteur dominant sur ses marchés clés des routeurs et des commutateurs, mais il perd des parts de marché trimestre après trimestre. Des entreprises comme Arista, Juniper, HP et Huawei proposent des produits qui offrent en partie les mêmes fonctionnalités et à moindre prix. Cisco propose cependant, pour sa part, une vaste gamme de technologies de sécurisation des réseaux ainsi que des software. Il dispose en outre d'un réseau de maintenance et d'un service après-vente étendu. De surcroît, Cisco est non seulement le fournisseur privilégié de l'administration américaine, mais il a également un pied dans de très nombreuses grandes entreprises, dont des opérateurs de télécommunication. A court terme, son leadership sur ses marchés principaux n'est donc pas menacé. Le nombre de nouvelles commandes a progressé de 1% en rythme annuel au premier trimestre de l'exercice fiscal en cours. Le bénéfice net a reculé de 2%, à trois milliards de dollars, mais par action, il est demeuré stable (0,61). Le CA n'est pour l'heure pas totalement significatif dans la mesure où Cisco connaît une phase de transition. Comme d'autres, le groupe a basculé, il y a quelque temps déjà, d'un modèle opérationnel " classique ", consistant à vendre du matériel, des logiciels et des services connexes, à un modèle fondé sur les formules d'abonnement. Les revenus sont désormais récurrents. Au premier trimestre, ce CA différé a progressé de 10%, à 18,6 milliards de dollars. Ces revenus correspondent à 32% du CA du groupe, ce qui représente 3% de plus qu'il y a un an. Cisco reste une machine à produire des liquidités. Son cash-flow opérationnel a atteint les 3,08 milliards de dollars au premier trimestre, soit une hausse de près de 13% par rapport à l'exercice précédent. Un cash-flow disponible de l'ordre de 13 milliards de dollars est attendu au terme de cet exercice annuel. La direction table sur une croissance du bénéfice située entre 1 et 3% pour le trimestre en cours. Cisco a racheté pour 1,62 milliard de dollars d'actions propres au premier trimestre. Dans le cadre du programme en cours, 10,1 milliards de dollars sont encore disponibles pour des rachats d'actions. S'agissant du dividende, Cisco est l'une des entreprises technologiques les plus généreuses. Elle pourra également profiter des réductions d'impôts annoncées : sur les près de 71,6 milliards de dollars de liquidités à sa disposition, seuls 2,5 milliards de dollars sont logés aux États-Unis. La perspective d'un retour à la croissance du CA après plusieurs trimestres de baisse a donné des ailes à l'action Cisco. Le basculement du modèle d'affaires (traditionnel vers un modèle d'abonnements) se passe bien. Pourtant, tout excès d'optimisme serait déplacé. Dans le segment des réseaux, la croissance est limitée. En outre, l'action s'échange moyennant une prime par rapport à la moyenne de ces dix dernières années (C/B: 13,5). Une prime que peuvent toutefois justifier le dividende supérieur à la normale et le programme de rachat d'actions propres. La valorisation actuelle de Cisco est correcte. Conseil : conserver/attendreRisque : supérieur à la moyenne du secteurRating : 2BCours : 39,94 dollarsTicker : CSCOCode ISIN : US17275R1023Marché : NasdaqCapit. boursière : 197,5 milliards USDC/B 2016 : 20C/B attendu 2017 : 15Perf. cours sur 12 mois : +37 %Perf cours depuis le 01/01 : +4 %Rendement du dividende : 2,9 %