Les confinements ont fait bondir la demande de matériel et de logiciels, de la part d'une clientèle tant privée que professionnelle. Le télétravail a en revanche provoqué un ralentissement des investissements dans les réseaux d'entreprise. De plus en plus d'applications quittant les ordinateurs au profit du cloud, les réseaux doivent être adaptés. Le passage à la 5G impliquera lui aussi des investissements. Enfin, la sécurité est plus importante que jamais.
...

Les confinements ont fait bondir la demande de matériel et de logiciels, de la part d'une clientèle tant privée que professionnelle. Le télétravail a en revanche provoqué un ralentissement des investissements dans les réseaux d'entreprise. De plus en plus d'applications quittant les ordinateurs au profit du cloud, les réseaux doivent être adaptés. Le passage à la 5G impliquera lui aussi des investissements. Enfin, la sécurité est plus importante que jamais.Cisco, qui fournit du matériel réseau, des logiciels de gestion et des services connexes, est bien placé pour profiter de cette évolution. Après plusieurs années de croissance stable ou négative, il devrait clore l'exercice en cours, qui s'achèvera fin juillet, sur un chiffre d'affaires (CA) en hausse. Le consensus mise sur 52,9 milliards de dollars, contre 49,8 milliards pour le précédent exercice; la direction table effectivement sur une croissance comprise entre 5,5% et 6,5%. Au 2e trimestre de l'exercice actuel (clos le 29 janvier), le CA a bondi de 6,4%, pour atteindre 12,72 milliards de dollars, ce qui est légèrement supérieur au consensus. Le CA réalisé sur les ventes de produits a augmenté de 9,1%, à 9,35 milliards de dollars. Le segment Produits génère donc 74% du CA consolidé. Côté Services, on observe un tassement de 0,6% en glissement annuel, à 3,37 milliards de dollars - le CA de ce pôle suit en fait de quelques trimestres celui des produits. Cisco veut que d'ici à 2025, la moitié de son CA provienne des services - il a du pain sur la planche. La part des logiciels dans le CA a gagné 6%, à 3,8 milliards de dollars, dont 3 milliards proviennent des revenus d'abonnement (+12%); les abonnements ont rapporté 5,5 milliards au total.Avec un CA de 5,9 milliards de dollars (+7%), soit 63% des ventes de produits, le segment Secure, Agile Networks (matériel et logiciels destinés à divers types de réseaux, sur différentes plateformes) est de loin le plus important. La croissance la plus vigoureuse est à mettre au crédit de l'Internet du futur, dont le CA a atteint 1,3 milliard de dollars (+42% en glissement annuel). End-to-end Security a progressé de 7%. Seul Hybrid Work a reculé (-9%). Le nombre de commandes de produits s'est envolé de plus de 30% pour le troisième trimestre consécutif, portant la valeur du carnet de commandes à 14 milliards de dollars.A 65,5%, la marge brute est légèrement supérieure aux prévisions. Le bénéfice net a atteint 2,97 milliards de dollars (+16,8%), grâce notamment à un allégement de la facture fiscale et au fait qu'aucune dépense de restructuration n'a été actée (Cisco a initié, au cours du dernier exercice, un plan de restructuration destiné à lui permettre d'économiser à terme un milliard de dollars par an). La trésorerie atteignait au sortir du 2e trimestre 21,1 milliards de dollars. Le dividende trimestriel est passé de 0,37 à 0,38 dollar et, plus important encore, le budget consacré au rachat d'actions, de 3 à 18 milliards de dollars. Cisco, qui se veut désormais davantage un fournisseur de logiciels et de services que de matériel, enregistre une croissance modeste de son CA, mais des marges fort élevées. Les difficultés d'approvisionnement empêchent l'accélération des commandes de se répercuter sur le CA. Les résultats trimestriels et les prévisions pour l'ensemble de l'exercice sont très similaires aux attentes. Bien qu'il ne s'agisse pas de la meilleure stratégie de croissance à terme, l'augmentation du budget consacré au rachat d'actions séduit les investisseurs. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 51,96 dollarsTicker: CSCO USCode ISIN: US17275R1023Marché: NasdaqCapit. boursière: 220 milliards USDC/B 2021: 16C/B attendu 2022: 15Perf. cours sur 12 mois: +1%Perf. cours depuis le 01/01: -18%Rendement du dividende: 2,9%