Après sept trimestres de baisse d'affilée, le chiffre d'affaires (CA) du groupe technologique se redresse pour le 3e trimestre consécutif. Cisco a achevé le dernier trimestre de son exercice 2018 (mai-juillet) sur un CA en hausse de 5,9% en base annuelle (12,84 milliards de dollars), ce qui constitue un record historique. Le consensus misait sur 5,2%. Cisco, qui a longtemps profité de son statut de n° 1 des producteurs de matériel physique de réseau (routeurs et commutateurs), a été forcé de se réinventer ces dernières années. La concurrence proposait en effet des fonctionnalités similaires, à meilleur prix. A cela s'ajoute la tendance à opter pour une gestion logicielle de réseau. Pour des raisons historiques, une grande partie des réseaux des ...

Après sept trimestres de baisse d'affilée, le chiffre d'affaires (CA) du groupe technologique se redresse pour le 3e trimestre consécutif. Cisco a achevé le dernier trimestre de son exercice 2018 (mai-juillet) sur un CA en hausse de 5,9% en base annuelle (12,84 milliards de dollars), ce qui constitue un record historique. Le consensus misait sur 5,2%. Cisco, qui a longtemps profité de son statut de n° 1 des producteurs de matériel physique de réseau (routeurs et commutateurs), a été forcé de se réinventer ces dernières années. La concurrence proposait en effet des fonctionnalités similaires, à meilleur prix. A cela s'ajoute la tendance à opter pour une gestion logicielle de réseau. Pour des raisons historiques, une grande partie des réseaux des entreprises et des opérateurs de réseau fonctionnent toujours avec du matériel Cisco; il n'en était pas moins nécessaire d'opérer un mouvement de rattrapage. Aujourd'hui, l'américain propose des logiciels de pilotage des réseaux et a ajouté à sa gamme de produits matériels des fonctionnalités telles que la surveillance des flux de données ou le contrôle d'accès. Il a racheté 19 entreprises de logiciels depuis 2016 à cet effet! Des formules d'abonnement lui permettent désormais de ne plus dépendre entièrement des ventes de produits, même si les activités hardware classiques assurent toujours la majeure partie de son CA. Le CA généré par les produits a gagné 6,8% au 4e trimestre, à 9,64 milliards de dollars, soit les 3/4 du CA du groupe. Avec un CA de 7,44 milliards de dollars (+7%), les routeurs et les commutateurs (Infrastructure Products) continuent de se tailler la part du lion, loin devant les applications et la sécurisation, dont le CA s'établit à 1,34 milliard (+10%) et 627 millions de dollars (+12%) respectivement. Au 4e trimestre, les revenus récurrents ont représenté 32% du CA du groupe, soit 1% de plus en glissement annuel. Le CA généré par les services a progressé de 3%, à 3,2 milliards de dollars. Cisco a réalisé au 4e trimestre un bénéfice net de 3,3 milliards de dollars, en hausse de 8% en un an. Le bénéfice par action a augmenté près de deux fois plus rapidement (+15%, à 0,70 dollar). Lors du dernier exercice en effet, Cisco a racheté non moins de 432 millions d'actions propres. Coût: 17,6 milliards de dollars, soit environ 1,5 fois son CA trimestriel! Il a par ailleurs versé pour près de 6 milliards de dollars de dividendes. Le CA et le bénéfice prévisionnels pour le trimestre en cours sont supérieurs aux attentes. La base de comparaison reste certes favorable, puisque la croissance du CA au cours du même trimestre l'an dernier était négative. Cisco vise une progression de 5 à 7%, soit un CA compris entre 12,75 et 12,99 milliards de dollars. C'est nettement plus que les 12,58 milliards sur lesquels mise le consensus. Le bénéfice par action s'établira à 0,70-0,72 dollar, ce qui est également supérieur aux attentes (0,69). Au terme de l'exercice 2017, la trésorerie s'établissait à 46,55 milliards de dollars, contre une dette de 25,57 milliards. La trésorerie nette s'élève à 4,5 dollars par action.Cisco a renoué avec la croissance. Si celle-ci n'a rien de spectaculaire, elle a néanmoins permis au cours d'atteindre son niveau le plus haut depuis 2001. Le groupe doit une grande partie de la progression de son bénéfice par action à l'ingénierie financière. Les plantureux dividendes limitent le risque de baisse du cours mais vu la valorisation, nous ne recommandons pas d'investir. Conseil : vendreRisque : moyenRating : 3BCours : 47,77 dollarsTicker : CSCO USCode ISIN : US17275R1023Marché : NasdaqCapit. boursière : 224,6 milliardsUSDC/B 2017 : 21C/B attendu 2018 : 16Perf. cours sur 12 mois : +52 %Perf. cours depuis le 01/01 : +24 %Rendement du dividende : 2,8 %