Récemment, notre attention a été attirée par l'annonce selon laquelle le producteur de pralines Neuhaus, dont Bois Sauvage est propriétaire à 100% et qui couvre près de la moitié de sa valeur intrinsèque (VNI) et même 60% du cours de Bourse, avait reversé 6,6 millions EUR à Compagnie Bois Sauvage. Etrange pour une société de croissance qui a en principe encore des projets de croissance pour plusieurs années. A moins que l'actionnaire principal et homme fort du groupe, Guy Paquot, ait d'autres projets avec ces fonds. Par exemple de racheter davantage d'actions propres. C'est encore très intéressant, car la décote sur la valeur intrinsèque s'élève à 25%, ce qui est cependant i...