Le lancement de l'iPhone compatible avec la 5G a hélas été retardé à fin octobre en raison de la crise sanitaire. L'iPhone 12 n'a donc pas contribué aux résultats du dernier trimestre de 2020, marqué par un plongeon des ventes de smartphones, les consommateurs attendant le nouveau modèle. Heureusement, les autres divisions s'en sont mieux sorties, si bien qu'Apple a dépassé les attentes en matière de ventes et de bénéfices.
...

Le lancement de l'iPhone compatible avec la 5G a hélas été retardé à fin octobre en raison de la crise sanitaire. L'iPhone 12 n'a donc pas contribué aux résultats du dernier trimestre de 2020, marqué par un plongeon des ventes de smartphones, les consommateurs attendant le nouveau modèle. Heureusement, les autres divisions s'en sont mieux sorties, si bien qu'Apple a dépassé les attentes en matière de ventes et de bénéfices.Le chiffre d'affaires (CA) du groupe est resté stable sur un an, à 64,7 milliards de dollars (+1%), 1,4 milliard de plus que le consensus. Les ventes de produits (50,1 milliards de dollars) ont fléchi de 2,7%, mais les services (Apple Music, TV+, iCloud, Arcade, Fitness et News) ont gagné 16,3%, à 14,5 milliards de dollars (consensus: 14,1 milliards). Tous services confondus, Apple compte aujourd'hui 585 millions d'abonnés payants, 30% de plus que 12 mois auparavant. La marge brute du groupe s'établit à 38% (67,2% pour les services, 29,7% pour les produits). La baisse des ventes de produits est entièrement imputable à l'iPhone, en recul de plus de 20%, à 26,4 milliards de dollars (consensus: 27,7 milliards). Les smartphones ont également plombé le CA en Chine (-29%, à 7,9 milliards de dollars). Le Mac (+23%), l'iPad (+46%) et les Wearables (+21%) ont battu les pronostics. Le bénéfice net est retombé à 12,7 milliards de dollars (-7,6%) au 4e trimestre, mais le tassement du bénéfice par action (BPA) s'est limité à 4% (0,73 dollar).Sur l'exercice, le CA a augmenté de 5,5%, à 274,5 milliards de dollars. Le nombre d'actions en circulation a baissé de 4,5%, ce qui a permis une hausse de 10% du BPA, à 3,28 dollars, pour des marges bénéficiaires inchangées. Aucune prévision n'a été formulée pour le trimestre et l'exercice en cours, du fait des nombreuses incertitudes: possible fermeture des magasins physiques, pénurie de composants pour appareils 5G... Apple risque du reste de faire les frais du litige entre les autorités de la concurrence et Alphabet. Chaque année, la firme à la pomme reçoit 12 milliards de dollars (plus de 20% des bénéfices annuels) pour installer Google comme moteur de recherche sur tous les iPhone; si l'accord était suspendu, Apple pourrait lancer son propre moteur de recherche, une tâche qui serait toutefois ardue, au vu de l'hégémonie de Google.Fin 2020, Apple disposait de 192 milliards de dollars en liquidités et placements à court terme; compte tenu d'une dette de 112 milliards, la trésorerie nette s'élevait à 80 milliards de dollars. Le dividende trimestriel a été relevé à 0,205 dollar par action en 2020, soit une charge trimestrielle de 5 milliards de dollars. Si l'on y ajoute les 17 milliards alloués aux rachats d'actions, la rémunération totale des actionnaires s'est élevée à 22 milliards de dollars. Apple préfère racheter ses actions à rembourser sa dette - un choix que justifiait la scission de l'action du 28 août dernier (quatre nouvelles actions pour un titre existant), mais contestable à la valorisation actuelle.Le trimestre en cours sera crucial. A la valorisation actuelle, Apple ne peut se permettre aucun faux pas avec l'iPhone 12. Comme pour tout nouveau modèle, la demande devrait dépasser l'offre; or, la pénurie de composants ou une nouvelle vague de contagions du coronavirus pourrait gripper le mécanisme. A 36 fois le bénéfice du dernier exercice et plus de 7 fois le CA, Apple a une valorisation deux fois supérieure à la moyenne historique, ce qui limite son potentiel de hausse. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 120,3 dollarsMarché: NasdaqTicker: AAPL USCode ISIN: US0378331005Capit. boursière: 2.040 milliards USDC/B 2020: 36,5C/B attendu 2021: 30Perf. cours sur 12 mois: +82%Perf. cours depuis le 01/01: +63%Rendement du dividende: 0,7%