L'agitation des dernières semaines a éprouvé les nerfs des actionnaires du géant des engrais tandis qu'ils attendaient les résultats du troisième trimestre. L'annonce d'une diminution de moitié d'une ligne de crédit importante, de 1,5milliard à 750millions de dollars (USD), surtout, n'a pas été particulièrement bénéfique aux actions et aux obligations. Mais des adaptations dans la structure de coûts et le redressement des prix des engrais ont transformé la perte de près de 10% en un gain de cours de 10%.
...