Les résultats trimestriels du 3 mai pourraient nous donner tort, mais nous sommes de plus en plus convaincus que le cours du producteur d'engrais s'est suffisamment replié depuis le sommet de fin janvier. Au cours de cette période, nous avions également revu à la baisse notre conseil " digne d'achat ", à " conserver " (rating 2B). À partir du plancher de début novembre, le cours avait rebondi de plus de 60% en à peine trois mois. Et c'est principalement notre conviction qu'une telle hausse, si rapide, pouvait causer des dégâts au cours, qui nous amenés à procéder à un abaissement du conseil.
...

Les résultats trimestriels du 3 mai pourraient nous donner tort, mais nous sommes de plus en plus convaincus que le cours du producteur d'engrais s'est suffisamment replié depuis le sommet de fin janvier. Au cours de cette période, nous avions également revu à la baisse notre conseil " digne d'achat ", à " conserver " (rating 2B). À partir du plancher de début novembre, le cours avait rebondi de plus de 60% en à peine trois mois. Et c'est principalement notre conviction qu'une telle hausse, si rapide, pouvait causer des dégâts au cours, qui nous amenés à procéder à un abaissement du conseil.Le géant des engrais a accusé au dernier trimestre une perte nette de 320 millions de dollars, soit -1,38 dollar par action. Cette perte comprend cependant plusieurs amortissements et dépréciations de valeur uniques. Si l'on observe le résultat récurrent (hors éléments exceptionnels), celui-ci est dans le rouge à hauteur de 90 millions de dollars, soit -0,39 dollar par action. C'est nettement moins, mais encore inférieur aux prévisions. Le chiffre d'affaires (CA), à 867 millions de dollars, est également de 4,6% inférieur au consensus de 908,6 millions de dollars. Au quatrième trimestre 2016, le CA était également de plus de 22% inférieur à celui qui avait été enregistré un an plus tôt (1,115 milliard de dollars) au cours de la même période. CF Industries a vendu, entre octobre et décembre 2016, pour 762 millions de tonnes d'engrais à un prix moyen de 277 dollars la tonne. Les volumes se sont repliés de 7% par rapport au dernier trimestre 2015. Le recul du prix était encore plus net: -39,5%. Ce qui souligne les difficultés rencontrées en 2016, où le bénéfice par action, qui s'élevait encore à 3,79 dollars par action en 2015, a atterri à 0,47 dollar. Soit un effondrement de 88% ! La marge brute s'est érodée de 42 à 27,1% en raison de la diminution de 4% de la production et du repli de 33% du prix moyen (de 509 à 341 dollars la tonne) de l'engrais.Ces dernières années, CF Industries est devenu le plus grand producteur d'engrais azotés (ou nitrates, symbole chimique 'N'). La direction du groupe ne table pas sur un redressement réel du prix de l'engrais avant l'an prochain. Celui-ci sortira de son plancher courant de cette année.La prévision moyenne des analystes pour le premier trimestre ressort à 4 centimes de dollar par action, ce qui représente à peine un dixième des 0,40 dollar par action au premier trimestre de l'an dernier. À partir du deuxième trimestre, les analystes tablent sur un bénéfice comparable au même trimestre l'an dernier (0,34 dollar par action). CF Industries semble être le seul acteur du secteur à accumuler encore de la capacité en ce moment. Le groupe prévoit qu'après 2017 la croissance de la demande dépassera à nouveau celle de l'offre, et permettra progressivement un redressement de prix. Il ne fait pour nous aucun doute que d'ici mi-2017 le pire sera révolu. C'est pourquoi nous voulons anticiper cette évolution en relevant à nouveau le conseil à " digne d'achat " (rating 1B). Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollar (USD)Marché : NYSECapit. boursière : 6,9 milliards USDC/B 2016 : 63C/B attendu 2017 :51Perf. cours sur 12 mois : +6 %Perf. cours depuis le 01/01 : -6 %Rendement du dividende : 4,0 %