Sans surprise, le 2e trimestre n'a pas été des plus faste pour le groupe canadien de royalties et de streaming sur les métaux précieux, le pétrole et le gaz. Le portefeuille de Franco-Nevada (FNV) comprend 56 actifs en production, dont quatre (Antamina, Antapaccay, Candelaria et Cobre Panama) ont une valeur stratégique.
...

Sans surprise, le 2e trimestre n'a pas été des plus faste pour le groupe canadien de royalties et de streaming sur les métaux précieux, le pétrole et le gaz. Le portefeuille de Franco-Nevada (FNV) comprend 56 actifs en production, dont quatre (Antamina, Antapaccay, Candelaria et Cobre Panama) ont une valeur stratégique. Or Antamina et Cobre Panama ont été fermés pendant le confinement, et 15 des actifs mineurs ont eux aussi interrompu leurs activités (trois sont d'ailleurs toujours à l'arrêt). La production de métaux précieux a dès lors cédé 3,2%, à 104.330 onces troy d'équivalent or, par rapport au 2e trimestre de 2019 (134.941 onces au 1er trimestre). Bien que la contribution de Cobre Panama, le gigantesque projet (cuivre) de First Quantum Minerals, dont la production commerciale a démarré en 2019, soit tombée de 25.000 onces au 1er trimestre à 10.344 au 2e, elle a permis de limiter la casse au niveau du groupe. L'envolée, de 30,6% en moyenne, du cours de l'or, a porté à 180,8 millions de dollars le chiffre d'affaires (CA) des métaux précieux (+26,5%). L'écroulement des cours du pétrole et du gaz et la contraction des volumes ont en revanche fait chuter de 27,6 à 14,6 millions le CA de la division Energie. Le cash-flow opérationnel courant (avant éléments exceptionnels) a bondi de 14,6%, à 158,1 millions de dollars. Le bénéfice net courant s'est élevé à 91,8 millions, soit 43,4% de plus en un an (+55,6%, à 201 millions, sur le semestre). Grâce au contrat de 100 millions de dollars conclu début mai avec SolGold, FNV obtiendra 1% de royalties sur l'ensemble de la production du projet Alpala (cuivre et or), dans le nord de l'Equateur, ce qui lui rapportera 10 millions de dollars par an au moins à partir de 2028. Le groupe a décidé en avril d'enchaîner immédiatement sur un autre programme d'émission d'actions, à hauteur cette fois de 300 millions de dollars pour les 12 prochains mois (200 millions pour le précédent). Au 2e trimestre, il a déjà levé 66,8 millions de dollars par l'émission échelonnée de 474.900 actions nouvelles, au prix de 140,7 dollars en moyenne (sans décote au moment de l'émission). Il a remboursé au 1er semestre 80 millions de dollars de dettes, et disposait au 30 juin d'une trésorerie de 378,5 millions de dollars. Compte tenu de la ligne de crédit inutilisée de 1,1 milliard de dollars, il peut consacrer plus de 1,7 milliard à de nouvelles transactions. En excellente santé, FNV augmente son dividende pour la 13e année consécutive - il paiera à partir du 2e trimestre 0,26 dollar par action (+0,01 dollar, soit +4%; rendement brut de 0,7%). En raison de la crise sanitaire, la direction a invalidé début avril les pronostics de production (550.000 à 580.000 onces troy d'équivalent or) annoncés pour 2020, pour évoquer, dans le rapport relatif au 2e trimestre, un chiffre de 475.000 à 505.000 onces. FNV avait enregistré l'an dernier une production record de 516.438 onces. Vu la chute des prix du pétrole et du gaz, les prévisions annuelles de la division Energie sont passées de 80-95 à 60-75 millions de dollars. Hors nouvelles opérations, FNV espère, d'ici à 2024, écouler 580.000 à 610.000 onces troy et dégager de 115 à 135 millions de dollars de revenus dans le pôle énergétique.FNV s'offre une pause après un excellent 1er semestre. Les nouvelles transactions se font plus rares, mais le portefeuille recèle énormément de potentiel de croissance organique. L'action est une valeur de base défensive dans le thème de l'or et des autres métaux. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 149,98 dollarsTicker: FNV USCode ISIN: CA3518581051Marché: New YorkCapit. boursière: 28,7 milliards USDC/B 2019: 77C/B attendu 2020: 65Perf. cours sur 12 mois: +52%Perf. cours depuis le 01/01: +45%Rendement du dividende: 0,7%