Initialement, le spécialiste belge des diagnostics moléculaires tablait pour 2016 sur une croissance de son chiffre d'affaires (CA) comprise entre 30 et 50%, qu'elle a ensuite revue à "au moins" 60%. Finalement, le CA s'est accru de 70%, de 17,6 millions de dollars en 2015 à 30 millions. Celui du quatrième trimestre (7,9 millions de dollars) est légèrement supérieur aux attentes, mais il a tout de même progressé de 39,6% par rapport au même trimestre un an plus tôt. Le CA réalisé au États-Unis sur les ventes de ConfirmMDx, un test épigénétique de dépistage du cancer de la prostate chez les patients dont le résultat de la biopsie est négatif, s'est élevé à 24,4 millions de dollars (contre 15,2 millions de dollars en 2015, soit +60%).
...

Initialement, le spécialiste belge des diagnostics moléculaires tablait pour 2016 sur une croissance de son chiffre d'affaires (CA) comprise entre 30 et 50%, qu'elle a ensuite revue à "au moins" 60%. Finalement, le CA s'est accru de 70%, de 17,6 millions de dollars en 2015 à 30 millions. Celui du quatrième trimestre (7,9 millions de dollars) est légèrement supérieur aux attentes, mais il a tout de même progressé de 39,6% par rapport au même trimestre un an plus tôt. Le CA réalisé au États-Unis sur les ventes de ConfirmMDx, un test épigénétique de dépistage du cancer de la prostate chez les patients dont le résultat de la biopsie est négatif, s'est élevé à 24,4 millions de dollars (contre 15,2 millions de dollars en 2015, soit +60%). Les autres revenus ont progressé de 133%, à 5,4 millions de dollars. Ils comprennent principalement les royalties et paiements d'étapes sur les ventes par Exact Sciences du test Cologuard de détection du cancer de l'intestin, mais aussi la première contribution de 0,6 million de dollars sur les ventes de SelectMDx pour le cancer de la prostate, un test urinaire qui permet d'établir si une biopsie est indiquée. Au total, en 2016, près de 24.000 tests ont été vendus : 20.000 tests ConfirmMDx (à comparer à 15.200 en 2015) et 4000 tests SelectMDx (17% du total). SelectMDx n'a donc pas raté son entrée, car les volumes sont trois fois plus élevés la première année de sa commercialisation que lors du lancement de ConfirmMDx en 2012. Quant au CA théorique, y compris pour les tests exécutés mais pour lesquels aucun CA n'a (encore) été enregistré car le remboursement n'est pas assuré, il a augmenté de 37%, de 36 millions de dollars en 2015 à 49,3 millions de dollars. Le pourcentage de CA effectivement comptabilisé par rapport au CA théorique a progressé de 42,2% en 2015 à 50,7%, tandis que le CA enregistré par test est passé de 1000 dollars à 1200 dollars. Nous prévoyons que cette tendance positive se poursuivra en 2017, car de nombreux nouveaux contrats signés en 2016 contribueront dans une large mesure au CA à partir de 2017. Par ailleurs, le remboursement sera nettement plus rapide à partir de janvier 2018, grâce à l'attribution fin 2016 d'un code de remboursement unique. Le bénéfice brut a progressé en 2016 de 85,1%, de 10,7 millions à 19,9 millions de dollars, et la marge de 60,9% à 66,3%. Les frais opérationnels ont augmenté - notamment grâce à la reprise fin 2015 de NovioGendix - de 30,2%, à 32,7 millions de dollars, alors que le cash-flow opérationnel (EBITDA) est passé de -13,6 millions à -11,1 millions de dollars. La perte nette s'est allégée de 9%, à -13,2 millions de dollars. Fin décembre, la trésorerie totalisait 30,8 millions de dollars, ce qui correspond à un cash-burn (consommation de liquidités) en 2016 de 21,3 millions de dollars (dont 4,8 millions de dollars au quatrième trimestre). Pour 2017, l'entreprise prévoit une forte croissance du CA issu de la vente de ses tests propres (croissance comprise entre 55 et 75%). En incluant les royalties sur la vente de Cologuard (croissance du CA escomptée entre 70 et 80%), le CA attendu est compris entre 44 et 51 millions de dollars. Outre une croissance solide de ConfirmMDx, les ventes de SelectMDx devraient s'accélérer cette année, et au deuxième trimestre commenceront les ventes d'AssureMDx, un test urinaire pour diagnostiquer le cancer de la vessie. Nous sommes agréablement surpris par la croissance du chiffre d'affaires attendue cette année. Le meilleur est à venir pour l'action MDxHealth, car il est de plus en plus clair qu'au plus tard à partir de début 2018, les cash-flows redeviendront positifs. Un scénario qui n'est pas encore intégré dans le cours.Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 268 millions EURC/B 2016 : -C/B attendu 2017 : -Perf. cours sur 12 mois : +68 %Perf. cours depuis le 01/01 : +12 %Rendement du dividende : -