"Il faut mettre à exécution les bonnes idées, parler moins et agir plus", affirmait récemment Serge Van Herck, qui a repris seul la barre d'EVS début 2020. Son dynamisme s'est déjà reflété dans les résultats du premier semestre. Le groupe spécialisé dans la diffusion en direct d'événements sportifs a en effet présenté des résultats honorables en dépit de l'annulation de la Coupe d'Europe de football, des Jeux olympiques et surtout, de la quasi-totalité des rencontres sportives.
...

"Il faut mettre à exécution les bonnes idées, parler moins et agir plus", affirmait récemment Serge Van Herck, qui a repris seul la barre d'EVS début 2020. Son dynamisme s'est déjà reflété dans les résultats du premier semestre. Le groupe spécialisé dans la diffusion en direct d'événements sportifs a en effet présenté des résultats honorables en dépit de l'annulation de la Coupe d'Europe de football, des Jeux olympiques et surtout, de la quasi-totalité des rencontres sportives. En vue de remettre le groupe wallon sur la voie de la croissance, le CEO flamand a mis la main sur une entreprise néerlandaise déficitaire, Axon, qui propose des produits complémentaires à ceux d'EVS. Elle affichait en 2019 un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euros. Grâce à cette acquisition -- les chiffres d'Axon sont consolidés dans les états financiers du groupe à partir de mai --, le recul des ventes a été limité à 3,5% au premier semestre (de 41 à 39,6 millions d'euros). Le chiffre d'affaires aurait sinon cédé 7,9%, à 37,8 millions d'euros. Du fait de l'annulation de nombreux événements sportifs majeurs, le groupe a pu mettre en location peu de matériel supplémentaire. Heureusement, la saison internationale de cyclisme n'a pas été annulée mais raccourcie, de huit mois habituellement à trois mois. Trois mois seulement, mais elle a tout de même apporté quelques recettes additionnelles. En glissement annuel, le chiffre d'affaires n'a reculé que de 9,3%, alors que le consensus craignait une baisse de 19%, à 33 millions d'euros. Grâce à la bonne maîtrise des coûts (en baisse de 5%) et au maintien du chiffre d'affaires, les résultats ont dépassé, et de loin, les attentes. Ni le bénéfice d'exploitation (Ebit) ni le résultat net n'ont plongé dans le rouge (consensus, pour chacun: -5 millions d'euros): l'Ebit est resté proche du chiffre du premier semestre de 2019 (recul de 3,3%, de 3,4 à 3,3 millions d'euros), le résultat net a reculé de 11,5% (de 3,7 à 3,3 millions d'euros) ou, par action, de 0,26 à 0,24 euro, en un an.Le carnet de commandes d'EVS (en ce compris celui d'Axon) valait 45,8 millions d'euros au 30 juin, bien plus que ce que le consensus avait pronostiqué (32,6 millions d'euros); 19,6 millions d'euros portent sur du matériel livrable cette année, 13,5 millions l'année prochaine et 12,7 millions après 2021. Malgré le contexte de marché difficile, EVS est parvenu à conclure, avec de grands studios et autres acteurs du secteur de l'événement sportif, des accords pluriannuels portant sur le remplacement graduel de matériel. Lors de la présentation des résultats annuels 2019, la direction avait indiqué escompter pour 2020 un chiffre d'affaires compris entre 100 et 120 millions d'euros; elle est depuis revenue sur ces estimations. EVS affiche toujours une trésorerie nette abondante (33,5 millions d'euros, au 30 juin). Le groupe consacrera cinq millions d'euros à l'achat d'actions propres. EVS possède des technologies de pointe et peut se targuer d'un positionnement unique et d'une situation financière saine. Serge Van Herck s'attelle à relancer le moteur de la croissance du groupe. L'achat d'Axon est un premier pas en ce sens et marque en tout cas un tournant dans la stratégie de croissance, jusqu'alors organique. Avec une valeur d'entreprise correspondant à 7,5 fois l'Ebitda et à 10 fois le bénéfice escomptés en 2021, la valorisation de l'action est acceptable. EVS semble toutefois avoir perdu (du moins temporairement) son statut d'action de dividende stable. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 14,90 eurosTicker: EVS BBCode ISIN: BE0003820371Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 213,5 millions EURC/B 2019: 11C/B attendu 2020: 14Perf. cours sur 12 mois: -35%Perf. cours depuis le 01/01: -31%Rendement du dividende: 3,3%