Dès l'annonce des résultats trimestriels, et de la baisse des volumes et des prix de vente de l'uranium, l'action Cameco est retombée à son plus bas niveau depuis septembre. L'on ne peut pourtant rien reprocher au groupe, qui avait prévu d'écouler entre 28 et 30 millions de livres.
...