Cameco s'entretient en permanence avec des signataires potentiels de contrats à long terme. D'après Tim Gitzel, son CEO, l'intérêt pour des accords, et le pipeline de transactions possibles, n'avaient plus été aussi élevés depuis 2011. Cette situation ne se reflète toutefois pas encore dans les chiffres, même si Cameco a signé il y a plusieurs mois déjà un contrat de livraison de 25 millions de livres de combustible nucléaire. D'après le bureau d'études de marché UxConsulting, des contrats à long terme portant sur 68 millions de livres ont été signés entre janvier et septembre. Côté offre, les producteurs font enfin preuve de davantage de discipline. Chez Cameco, Rabbit Lake, McArthur River et...