Connaissant les résultats de Telenet pour le premier trimestre, personne ne s'attendait à ce que Proximus en publie de meilleurs. La direction de Proximus s'était d'ailleurs montrée peu optimiste concernant cette année, après avoir présenté les résultats de l'exercice 2017. Le secteur ploie sous le poids de la réglementation (européenne) et la concurrence est intense. Les taux de croissance élevés font partie du passé. Et l'augmentation constante du taux d'endettement ne constitue plus un instrument de croissance (externe). Un accroissement de ses parts de marché est par conséquent l'unique solution pour que Proximus voie ses performances s'améliorer, et pour ce qui concerne la rentabilité, le groupe intervient surtout au niveau des coûts. Pr...