Le fabricant et exploitant belge de parcs photovoltaïques en Allemagne et en Belgique a connu un excellent début d'année. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires (CA) a augmenté de 70% en glissement annuel, à 14,1 millions d'euros. La puissance installée s'est en effet accrue de 25%, pour atteindre une moyenne pondérée de 336 mégawatts-crête (MWc), ce qui a généré 2,1 millions d'euros de plus qu'un an plus tôt. La météo, notamment un bon ensoleillement en mars, a également contribué à la hausse du CA (+1,6 million d'euros): le rendement du portefeuille (éoliennes incluses) a gagné 18%, à 175 kilowatts-heure (kWh) par kilowatt-crête (kWc). La production s'est accrue de 47%, à 59 gigawatts-heure (GWh). Enfin, les prix é...

Le fabricant et exploitant belge de parcs photovoltaïques en Allemagne et en Belgique a connu un excellent début d'année. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires (CA) a augmenté de 70% en glissement annuel, à 14,1 millions d'euros. La puissance installée s'est en effet accrue de 25%, pour atteindre une moyenne pondérée de 336 mégawatts-crête (MWc), ce qui a généré 2,1 millions d'euros de plus qu'un an plus tôt. La météo, notamment un bon ensoleillement en mars, a également contribué à la hausse du CA (+1,6 million d'euros): le rendement du portefeuille (éoliennes incluses) a gagné 18%, à 175 kilowatts-heure (kWh) par kilowatt-crête (kWc). La production s'est accrue de 47%, à 59 gigawatts-heure (GWh). Enfin, les prix élevés de l'électricité ont eux aussi participé, dans une plus large mesure encore, à l'accroissement du CA (+2,2 millions d'euros). Les parcs photovoltaïques bénéficient d'un tarif de rachat (feed-in-tariff ou FIT) équivalent au minimum au prix spot. Or depuis juin 2021, ce dernier dépasse constamment le tarif FIT des parcs photovoltaïques construits après 2014 (entre 63 et 97 euros par MWh). Le prix spot s'étant élevé, au premier trimestre, en moyenne à 185 euros par MWh, le groupe a perçu 2,2 millions d'euros de recettes supplémentaires. Il a d'ailleurs vu pour la première fois le tarif FIT moyen pour l'ensemble du portefeuille augmenter en glissement annuel, de 201 à 238 euros par MWh (+18%). La hausse phénoménale du CA s'est traduite par une augmentation de 73% du cash-flow d'exploitation (Ebitda), à 11,9 millions d'euros. La puissance installée totale a grimpé de 13 MWc depuis le début de l'année - de 8 MWc en Allemagne et de 5 MWc en Belgique -, à 352 MWc. 7C Solarparken, qui construit en outre des projets d'une capacité conjointe de 13,5 MWc, se rapproche donc progressivement de son objectif de 400 MWc pour 2022. Meilleure nouvelle encore: le groupe a conclu en avril un contrat d'échange d'électricité pour plus d'un quart de la capacité de son parc photovoltaïque (93 MWc); il porte essentiellement sur des parcs construits en 2020 et 2021 qui bénéficient d'un tarif FIT moyen de 58 euros seulement par MWh. En vertu de l'accord, du 1er juin 2022 au 31 décembre 2023, ces parcs bénéficieront d'un tarif très attractif de 149,5 euros par MWh. Le tarif moyen au niveau du groupe s'en verra donc dopé en 2022 et 2023. Mais, ignorant toujours si les gouvernements allemand et belge prendront des mesures temporaires pour plafonner les bénéfices plantureux que les entreprises tirent de l'énergie issue de sources renouvelables, la direction de 7C Solarparken continue d'envisager deux scénarios pour l'exercice en cours. Soit le prix du MWh demeure autour de son niveau du deuxième trimestre, à 126 euros, ce qui est toujours élevé mais bien inférieur aux 185 euros du premier trimestre, et le CA atteindra 68 millions d'euros (56,2 millions en 2021), l'Ebitda, 55,4 millions d'euros (48,6 millions en 2021) et le cash-flow net par action, 0,61 euro (0,56 euro en 2021). Soit le prix du MWh vient à être plafonné à 70 euros, et le CA atteindra 61,8 millions, l'Ebitda, 49,1 millions, et le cash-flow net par action, 0,53 euro.L'accord d'échange conclu en avril est une excellente chose. La menace d'un plafonnement temporaire du prix du MWh peut peser sur son cours, mais cette valeur défensive mérite d'être conservée. Conseil: conserver/attendre Risque: faibleRating: 2ACours: 4,88 eurosTicker: HRPK GYCode ISIN: DE000A11QW68Marché: FrancfortCapit. boursière: 375,3 millions EURC/B 2021: 35C/B attendu 2022: 28,5 Perf. cours sur 12 mois: +22%Perf. cours depuis le 01/01: +12%Rendement du dividende: 2,3%