Le quatrième trimestre fut excellent pour bpost. Son chiffre d'affaires a certes baissé de 2%, mais c'était à prévoir compte tenu de la cession de quelques activités internationales peu rentables. L'actionnaire retiendra davantage la progression des cash-flows opérationnels (EBITDA) comparables de 4,7%, et du bénéfice opérationnel sous-jacent (EBIT) de 10%. La formule à succès de bpost, qui implique de compenser la baisse structurelle du trafic postal classique par des gains d'efficacité et le développement d'autres activités comme la livraison de colis, ne présente aucun signe d'usure. La contraction du trafic postal classique a coûté 9,6millions EUR en cash-flows, alors que les activités arrêtées...