Etre confronté à un ralentissement de son coeur de métier et malgré tout accroître son bénéfice opérationnel (EBIT) de 6,4%, ce n'est pas donné à tout le monde. Et pourtant, bpost a réitéré l'exploit en 2014. Le trafic postal intérieur a reculé l'an dernier de 4,4%, ce qui a coûté à bpost 28,3 millions EUR de cash-flow opérationnel (EBITDA), mais ce facteur a été largement compensé par la croissance du pôle Paquets. Dans cette division en effet, les volumes se sont accrus de 7% et l'EBITDA de 49,6 millions EUR, grâce également à un excellent 4etrimestre. En 2014, la croissance de l'EBITDA s'est traduite en hausse de la marge d'EBIT, du bénéfice net (+8,...