La baisse fixe du trafic postal payant (-9,9%) fut la mauvaise surprise du dernier rapport trimestriel de bpost. Heureusement, le volume de publicités papier s'est accru de 4,5%, permettant de limiter le repli total du trafic postal intérieur à 6,7%. Le rétablissement du marché publicitaire est cependant une donnée conjoncturelle, alors que le repli du trafic postal est une tendance structurelle. Circonstance atténuante : la comparaison avec le très bon deuxième trimestre de 2016. Le CEO du groupe, Koen Van Gerven, a indiqué ne pas être inquiet : la baisse du marché se poursuit mais ce n'est pas une chute libre.
...