Si l'on se fonde sur les neuf premiers mois de l'année, l'on peine à croire que le groupe aura produit (le solde, pour arriver à 560, soit) 195 millions d'euros de cash-flow opérationnel (Ebitda) au cours des trois derniers mois de 2018. Au trimestre précédent, celui-ci a atteint 79 millions à peine. Le quatrième trimestre est certes souvent le plus rentable pour le groupe, mais l'an dernier, l'Ebitda s'était établi à 151 millions d'euros au terme de cette période. Le groupe est donc censé dégager 44 millions d'euros de plus, alors que sa rentabilité est sous pression. Les investisseurs sont sceptiques.
...