Les actionnaires de BP gardent un souvenir amer de la décennie écoulée. Après la catastrophe survenue dans le golfe du Mexique (2010; explosion d'une plateforme et marée noire), le groupe a été contraint de céder des actifs. Il a, de fait, produit moins de pétrole, comme en ont témoigné le chiffre d'affaires et les cash-flows. La correction des cours de l'or noir, ensuite, n'a rien arrangé à la situation. Lentement toutefois, BP a remonté la pente. La compagnie a encore dû débourser 14 milliards de dollars au titre de dédommagements, sur les trois dernières années. Mais depuis septtrimestres, elle surpasse les attentes.
...