Sibanye est né en 2013 de la scission de Gold Fields, dont il a hérité les mines sud-africaines matures. Son programme de restructuration lui a permis de comprimer les coûts et de prolonger la durée de vie des mines. Peu gourmand en capitaux, le groupe, qui s'était positionné comme une action de dividende, a généré des cash-flows élevés, dont une grande part a effectivement été versée sous forme de dividende.
...