Il y a un an et demi, le plus grand armateur au monde a pris place en portefeuille dans le cadre du thème Consommation de la classe moyenne en plein essor des pays émergents. A posteriori, ce choix se justifie bien sûr, mais nous avons également eu la chance de pouvoir vendre l'action en réalisant une plus-value de plus de 20%. Car depuis lors, l'action était en retrait. Jusqu'aux résultats semestriels de 2015, qui se sont révélés largement supérieurs aux prévisions et se sont traduits par une réaction de marché positive. Pour autant, l'écart avec CFE n'est pas encore rattrapé. La différence entre la prestation de CFE (+33%) et celle de l'action Boskalis (-15%) depuis le début de...