Il y a un an et demi, le plus grand armateur au monde a pris place en portefeuille dans le cadre du thème Consommation de la classe moyenne en plein essor des pays émergents. A posteriori, ce choix se justifie bien sûr, mais nous avons également eu la chance de pouvoir vendre l'action en réalisant une plus-value de plus de 20%. Car depuis lors, l'action est en retrait. Quelques chiffres à titre d'illustration. Depuis qu'Ackermans & van Haaren (AvH) a repris le flambeau de CFE en septembre 2013, l'action belge a rebondi de 176%, contre +51% pour Boskalis. Depuis le début d'année, l'écart est également manifeste : +33% pour CFE contre une légère baisse pour l'action Bos...