Ses résultats du premier semestre n'ont pas changé la donne: l'action de Boskalis demeure celle qui accuse le plus gros retard par rapport au secteur. La plus grande compagnie de dragage au monde avait pourtant connu une longue période faste. De 2003 à 2013, son chiffre d'affaires (CA) s'était hissé de près de un milliard à 3,5 milliards d'euros; de 2004 à 2014, ses cash-flows opérationnels (Ebitda) se sont multipliés par six, passant d'environ 150 millions à 900 millions d'euros; et entre 2003 et le printemps 2015, son cours de Bourse avait décuplé, passant d'environ 5 à 50 euros.
...