Cela fait un an et demi que les actionnaires d'Alibaba serrent les dents. Tout a commencé fin 2020, avec le torpillage de l'introduction en Bourse de la fintech Ant Group (33% aux mains d'Alibaba). Cette cotation à Shanghai aurait dû être la plus grande IPO jamais réalisée (34,4 milliards de dollars). Le projet avait fait passer la capitalisation boursière de la société de commerce électronique a plus de 700 milliards de dollars, ce qui revenait à la faire entrer dans le top 10 mondial. Mais les critiques émises par Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, à l'encontre des autorités de régulation, ont été peu appréci...

Cela fait un an et demi que les actionnaires d'Alibaba serrent les dents. Tout a commencé fin 2020, avec le torpillage de l'introduction en Bourse de la fintech Ant Group (33% aux mains d'Alibaba). Cette cotation à Shanghai aurait dû être la plus grande IPO jamais réalisée (34,4 milliards de dollars). Le projet avait fait passer la capitalisation boursière de la société de commerce électronique a plus de 700 milliards de dollars, ce qui revenait à la faire entrer dans le top 10 mondial. Mais les critiques émises par Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, à l'encontre des autorités de régulation, ont été peu appréciées, notamment par le président Xi Jinping. Il a dès lors suffi de 18 mois pour que l'action perde plus de 70% de sa valeur; une des plus grandes réussites asiatiques a donc vu, à un moment donné, près de 500 milliards de dollars de valorisation boursière partir en fumée.Mais les résultats sont, cette fois, satisfaisants, et salués par le marché. Alibaba a achevé le dernier trimestre de son exercice 2021/22 (clos le 31/3) sur un chiffre d'affaires (CA) de 204,05 milliards de yuans (CNY), soit 32,19 milliards de dollars (consensus: 200,59 milliards CNY). C'est, certes, le taux de croissance trimestriel (9%) le plus faible depuis l'IPO, en 2014 - l'entreprise nous avait habitués à 20% au moins. Alibaba recensait fin mars 1,31 milliard d'utilisateurs mobiles actifs de sa place de marché, dont, pour la première fois, plus d'un milliard en Chine même. Il s'agit d'un chiffre phénoménal, en hausse de 28,3 millions par rapport à la fin de 2021. Sur l'ensemble de l'exercice, le CA a progressé de 19%, à 853,06 milliards CNY. La croissance la plus vigoureuse est à mettre au crédit des activités internationales (+25%) et du Cloud (+23%); la plus faible (+18%) concerne la division Chine même, qui représente néanmoins toujours 69% du CA consolidé. La baisse de 23% en glissement annuel du cash-flow opérationnel (Ebitda), à 130,40 milliards CNY, déçoit. Le bénéfice de l'exercice a atteint 69,64 milliards de CNY, en recul de 22% (mais 16,72 milliards sur une base trimestrielle, soit mieux que le consensus).Alibaba est devenue en une décennie la première plateforme de vente de Chine, mais l'agitation récente a considérablement nui à son impressionnante croissance. Le groupe a payé l'an passé 18,23 milliards CNY d'amendes pour abus de position dominante. Reste que le marché semble désormais abandonner ses sentiments négatifs à l'égard de la Chine en général, et d'Alibaba en particulier. A un ratio cours/bénéfice de 15 et un rapport valeur de l'entreprise (EV)/Ebitda de 8,5 (deux fois moins qu'au début de 2021, dans les deux cas) escomptés pour l'exercice, le titre a dégringolé. D'où notre décision récente d'étoffer notre position. Le cours pourrait bien continuer à se redresser. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 109,84 dollarsTicker: BABA USCode ISIN: US01609W1027Marché: NYSECapit. boursière: 293,8 milliards USDC/B 2021: 13,5C/B attendu 2022: 15Perf. cours sur 12 mois: -48%Perf. cours depuis le 01/01: -9%Rendement du dividende: -