L'entreprise biotechnologique wallonne a, contre toute attente, annoncé l'arrêt du recrutement en vue de l'étude de phase III sur le PREOB pour l'indication d'ostéonécrose (altération de la tête du fémur). Le PREOB est un produit de thérapie cellulaire ostéoblastique autologue - obtenu à partir de cellules souches de moelle osseuse du patient. Au terme de son analyse intermédiaire de l'évolution des 44 premiers patients douze mois après l'administration du candidat médicament, le Comité de surveillance et de suivi des données, externe à l'essai, a en effet conclu qu'il était improbable que l'objectif principal de l'étude soit atteint (le profil de sécurité du produit n'est toutefois pas mis en cause). La décision, logique, n'en est pas moins douloureuse, d...