C'est en août ou septembre que le spécialiste wallon de la thérapie cellulaire et des solutions orthopédiques annoncera les résultats de l'étude de phase III évaluant l'effet de la solution protéique enrichie JTA-004 sur l'arthrose du genou. S'ils sont positifs, il pourra introduire la demande d'approbation de mise sur le marché européen pour son premier produit au 1er semestre de 2022; mais surtout, il pourra conclure des accords de licence pour la commercialisation de celui-ci. Pour les analystes, le JTA-004 devrait rapporter, quand les ventes seront au plus haut, de 300 à 600 millions d'euros. Bone progresse également avec l'ALLOB, le produit de thérapie cellulaire ostéoblastique allogénique (soit obtenu à partir de cellul...

C'est en août ou septembre que le spécialiste wallon de la thérapie cellulaire et des solutions orthopédiques annoncera les résultats de l'étude de phase III évaluant l'effet de la solution protéique enrichie JTA-004 sur l'arthrose du genou. S'ils sont positifs, il pourra introduire la demande d'approbation de mise sur le marché européen pour son premier produit au 1er semestre de 2022; mais surtout, il pourra conclure des accords de licence pour la commercialisation de celui-ci. Pour les analystes, le JTA-004 devrait rapporter, quand les ventes seront au plus haut, de 300 à 600 millions d'euros. Bone progresse également avec l'ALLOB, le produit de thérapie cellulaire ostéoblastique allogénique (soit obtenu à partir de cellules de moelle osseuse d'un donneur sain). Le recrutement des patients souffrant d'une fracture de la jambe tardant à guérir pour l'étude européenne de phase IIb a commencé fin 2020; les résultats devraient pouvoir être présentés au 2e semestre.Anthony Thing a été nommé chief scientific officer (CSO). Très expérimenté en matière de thérapie cellulaire et génique, l'homme travaillera en partie depuis les Etats-Unis; il lui sera ainsi plus aisé d'entretenir des relations avec l'agence américaine des médicaments, mais aussi avec des investisseurs américains, en vue de définir le futur programme de développement du JTA-004 et de l'ALLOB outre-Atlantique. Grâce à son expertise, il jouera également un rôle clé dans l'élargissement du pipeline, priorité absolue du CEO, Miguel Forte. La démarche s'appuiera sur la plate-forme technologique de développement de cellules souches allogéniques de Bone et sur des partenariats. Bone a annoncé en janvier la conclusion d'un accord de collaboration avec Rigenerand, spécialiste des thérapies basées sur les cellules souches. Un partenariat avait été signé fin 2020 avec quatre entreprises pour le développement d'implants osseux individualisés imprimables en 3D enrichis d'ALLOB. Un premier nouveau candidat médicament a été annoncé en 2020: il s'agit du BT-20, un produit de thérapie cellulaire allogénique en stade clinique précoce contre l'inflammation. Un autre pourrait suivre au 2e semestre. Bone entrevoit d'autres possibilités encore, dans divers domaines. Dans l'immédiat, on s'intéressera surtout à la conclusion de contrats de licence pour l'ALLOB et le JTA-004. Une première percée a eu lieu avec l'annonce, en octobre, d'un contrat de licence portant sur l'ALLOB. En échange de 55 millions d'euros au maximum de paiements d'étape, Bone a cédé à Pregene pour la Chine, et à Link Health pour Taiwan, la Corée du Sud, Singapour et la Thaïlande, une licence exclusive de développement et de commercialisation de l'ALLOB. Ce contrat constitue une validation externe importante de la plate-forme. Bone, qui disposait fin mars de 8,5 millions d'euros de liquidités, cherche des financements, sans émission d'actions. L'importance des résultats de l'étude sur le JTA-004 est évidente. Vu la capitalisation boursière de 40 millions d'euros à peine, le titre devrait réagir avec vigueur à leur publication - son cours pourrait tout autant diminuer de moitié que doubler. L'entreprise a de l'avenir mais il est clair que des résultats positifs faciliteraient l'obtention de financements. Nous restons confiants et maintenons le conseil "Acheter" - pour l'investisseur conscient des risques propres aux biotechs (rating 1C). Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 2,50 eurosTicker: BOTHE BBCode ISIN: BE0974280126 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 41,2 millions EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: -6%Perf. cours depuis le 01/01: -4%Rendement du dividende: -