Pour l'entreprise wallonne spécialisée dans la thérapie cellulaire et les solutions orthopédiques, la crise du coronavirus ne pouvait plus mal tomber. La tourmente du secteur financier complique en effet la nécessaire recherche de fonds supplémentaires, déjà difficile en temps normal au vu de sa faible capitalisation boursière.
...

Pour l'entreprise wallonne spécialisée dans la thérapie cellulaire et les solutions orthopédiques, la crise du coronavirus ne pouvait plus mal tomber. La tourmente du secteur financier complique en effet la nécessaire recherche de fonds supplémentaires, déjà difficile en temps normal au vu de sa faible capitalisation boursière. Fin décembre, Bone Therapeutics disposait d'une trésorerie de 8,63 millions d'euros, suffisante jusqu'au troisième trimestre de 2020. La société a consommé 11,48 millions d'euros en 2019 (fourchette estimée: 12 à 13 millions d'euros). La direction table sur 15 à 17 millions d'euros en 2020 pour financer deux études cliniques cruciales. La première est une étude de phase III avec la solution protéique enrichie JTA-004 dans l'arthrose du genou. Les autorités européennes compétentes ont donné leur accord pour son démarrage, mais le recrutement des patients (676, dans six pays européens et à Hong Kong) sera retardé de trois à six mois probablement en raison du coronavirus. Les premiers résultats sont attendus au second semestre de 2021. Si les résultats sont favorables, la demande d'agrément en Europe pourrait alors être déposée en 2022. Parallèlement, Bone a l'intention de convenir avec la FDA du trajet d'étude pour le JTA-004 aux Etats-Unis au second semestre de 2020. La deuxième étude cruciale est une étude de phase IIb avec l'ALLOB, le produit de thérapie cellulaire allogénique (fabriqué à partir de cellules de moelle osseuse d'un volontaire sain), à conduire auprès de patients présentant un risque accru de fracture du tibia avec retard de consolidation. Ici aussi, Bone a reçu l'autorisation de démarrer l'étude, mais la crise actuelle va retarder le recrutement, qui devrait être finalisé en 2022. Au premier semestre de 2021, des accords seront conclus avec la FDA concernant le développement de l'ALLOB aux Etats-Unis. Les résultats complets de l'étude de phase IIa menée sur des patients qui ont dû subir une fusion lombaire, après 24 mois de suivi, seront disponibles au second semestre de 2020; des résultats concluants avaient déjà été constatés après 12 mois de suivi, l'été dernier.Miguel Forte, le nouveau CEO, doit rapidement lever des fonds dans un contexte très difficile. L'été dernier, l'émission de 1,35 million d'actions nouvelles à 3,7 euros l'unité (une décote acceptable de 15% sur le dernier cours) et d'une obligation subordonnée de 3,5 millions d'euros d'une durée de quatre ans, assortie d'un coupon annuel de 8%, a permis de lever 8,5 millions d'euros. Nous attendons une opération similaire qui fournira à l'entreprise des ressources jusqu'à la publication, au deuxième trimestre de 2021, des résultats de l'étude sur le JTA-004, qui devraient être favorables. Un soutien considérable pourrait venir d'un partenariat pour l'ALLOB (dans un pays/une région donnés) ou pour le JTA-004 (commercialisation) ou de la mise à disposition de l'expertise de la société et de ses installations de production à d'autres acteurs de la thérapie cellulaire. Alors que l'action Bone Therapeutics commençait à reprendre de la vigueur, son cours a fondu de moitié sur les quatre dernières semaines, atteignant un plancher historique. Au vu du risque de financement accru, nous réduisons temporairement notre conseil. Nous pensons que l'entreprise sera en mesure de surmonter cette période difficile. Si nécessaire, l'étude sur l'ALLOB sera retardée, afin de préserver la trésorerie. Nous n'avons pas l'intention de vendre notre position en portefeuille.Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2CCours: 2,15 eurosTicker: BOTHE BBCode ISIN: BE0974280126Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 23,5 millions EURC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -47%Perf. cours depuis le 01/01: -42%Rendement du dividende: -