Spin-off de l'Institut flamand de biotechnologie (VIB), Biotalys, fondée en 2013, développe, grâce à sa plateforme Agrobody Foundry Technology, des agents de protection des cultures basés sur des protéines dérivées d'anticorps de lamas. Compte tenu de la biodégradabilité des protéines, la technologie répond à l'objectif du Pacte vert européen de réduire de 50% d'ici à 2030 les quantités de pesticides chimiques utilisées dans l'ensemble de la chaîne alimentaire.
...

Spin-off de l'Institut flamand de biotechnologie (VIB), Biotalys, fondée en 2013, développe, grâce à sa plateforme Agrobody Foundry Technology, des agents de protection des cultures basés sur des protéines dérivées d'anticorps de lamas. Compte tenu de la biodégradabilité des protéines, la technologie répond à l'objectif du Pacte vert européen de réduire de 50% d'ici à 2030 les quantités de pesticides chimiques utilisées dans l'ensemble de la chaîne alimentaire.Le segment dans lequel Biotalys opère croît quatre fois plus rapidement que son pendant conventionnel. L'entrée de la société sur Euronext Bruxelles, en juillet 2021, a permis de lever 52,8 millions d'euros brut, par l'émission de 7,05 millions d'actions à 7,5 euros l'unité; 27 à 29 millions d'euros devraient être dépensés cette année. Le produit le plus avancé est l'Evoca, qui contribue à la protection d'un certain nombre de fruits et légumes contre le botrytis et l'oïdium. La demande d'autorisation a été soumise fin 2020 à l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), qui devrait se prononcer cette année. En Europe, la demande introduite en mars 2021 auprès de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et du Collège pour l'autorisation des produits phytopharmaceutiques et biocides (Ctgb) a été acceptée pour examen; la décision est attendue pour la fin de 2024. L'Evoca a fait l'objet de plus de 600 essais en serre et en plein champ ces dernières années. Depuis son entrée en Bourse, Biotalys a fait des progrès significatifs dans la préparation des générations suivantes d'Evoca, dont la commercialisation à large échelle est envisagée à partir de 2026. Elle a conclu des partenariats avec Biobest, futur distributeur exclusif de l'Evoca aux Etats-Unis, et avec Olon et Kwizda Agro, qui soutiendront le processus de production. A cela est venue s'ajouter, le 21 juin, la signature d'un partenariat avec Novozymes, un des leaders mondiaux du secteur, qui réalisera une étude de faisabilité visant à étendre la production de l'Evoca. La démarche s'inscrit dans la stratégie qui consiste à collaborer avec des acteurs majeurs pour valider l'Agrobody Foundry et en accélérer le développement. Le partenariat avec Novozymes reflète la volonté des acteurs les plus éminents du secteur d'utiliser la technologie de Biotalys pour accélérer la mise sur le marché d'agents phytosanitaires plus respectueux de l'environnement.Une autre validation externe de poids est l'accord conclu en octobre avec la Fondation Bill & Melinda Gates pour la recherche de fongicides bio destinés aux petites exploitations. Une preuve de concept contre la maladie des taches foliaires devrait être prête dès 2025 pour le niébé, légumineuse principalement cultivée en Afrique. Le pipeline comprend plusieurs autres biofongicides, bioinsecticides et biobactéricides, à divers stades de leur développement, encore. Sur le plan géographique, l'accent est mis sur l'Europe et les Etats-Unis, mais d'autres régions, comme le Japon et l'Amérique latine, sont également explorées. La conservation des aliments présente un potentiel énorme elle aussi.L'action a remarquablement bien résisté à l'année qui a suivi l'entrée de Biotalys sur Euronext, dans un contexte boursier pourtant chahuté. Si elle est accordée, l'approbation américaine sera un catalyseur majeur pour la poursuite du développement de la plateforme. Le potentiel de développement est élevé et les validations externes sont porteuses d'espoir. Biotalys devra, à terme, trouver de nouveaux financements. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 7,30 eurosTicker: BTLS BBCode ISIN: BE0974386188Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 225,4 millions EURC/B 2021: -C/B attendu 2022: -Perf. cours sur 12 mois: -3%Perf. cours depuis le 01/01: +2%Rendement du dividende: -