Le groupe de Malines a l'ambition de devenir leader de marché dans la livraison de solutions de diagnostic moléculaire. Il a développé dans ce cadre Idylla, un mini-laboratoire qui exécute des tests de diagnostic très précis très rapidement (résultats obtenus en 35 à 150minutes, en fonction de la complexité du test). Biocartis mise, dans ce marché en croissance, sur les maladies infectieuses (le segment le plus important; 45% du marché et une croissance annuelle attendue de 7,6%) et sur les affections oncologiques (15% du marché et un taux attendu de croissance annuelle de 19,2%). En octobre, la qualité d'Idylla a été reconnue. Il est ressorti d'une étude comparative de douze techno...

Le groupe de Malines a l'ambition de devenir leader de marché dans la livraison de solutions de diagnostic moléculaire. Il a développé dans ce cadre Idylla, un mini-laboratoire qui exécute des tests de diagnostic très précis très rapidement (résultats obtenus en 35 à 150minutes, en fonction de la complexité du test). Biocartis mise, dans ce marché en croissance, sur les maladies infectieuses (le segment le plus important; 45% du marché et une croissance annuelle attendue de 7,6%) et sur les affections oncologiques (15% du marché et un taux attendu de croissance annuelle de 19,2%). En octobre, la qualité d'Idylla a été reconnue. Il est ressorti d'une étude comparative de douze technologies que le test de dépistage du cancer du poumon avec mutation des gènes KRAS mis au point pour le système Idylla est le deuxième test le plus efficace (précision à 96%). Qui plus est, la plateforme s'est démarquée par sa vitesse d'exécution des tests et la simplicité de son utilisation. La voie vers la rentabilité est cependant encore longue. Au premier semestre, Biocartis a livré 106plateformes, contre 82 en 2014 (l'année de lancement), et 83 en 2015, dont 32 au premier semestre. Lors de l'update du deuxième trimestre, le groupe a réitéré ses prévisions de ventes annuelles de 150 à 175appareils. À terme cependant, l'essentiel des revenus doit provenir de la vente de cassettes (cartridges) à insérer dans la plateforme. Pour ce faire, il doit élargir la palette de tests d'Idylla, qui en propose actuellement sept: cinq tests pour le cancer et deux pour les maladies infectieuses. Au premier semestre, ceux-ci ont assuré un doublement du volume de cassettes vendues par rapport à l'ensemble de l'exercice 2015 et ont contribué au chiffre d'affaires (CA) à hauteur de 1,7million d'euros (CA total du groupe de 6,75millions EUR). Au cours des mois à venir, deux tests liquides de dépistage du cancer complèteront le menu. Le groupe attend en outre une approbation pour la commercialisation (CE-markering) de deux tests sur le cancer et prévoit de déposer, avant la fin de l'année, sa demande d'homologation (FDA 510k) du mini-labo ainsi que sa demande d'approbation d'un test infectieux aux États-Unis. Pour cet important marché, Biocartis a récemment signé un accord de distribution non exclusif. L'entreprise a consommé environ 34millions d'euros sur les neuf premiers mois, et disposait encore de 67millions d'euros de liquidités fin septembre. Biocartis a surpris cet été avec le financement non dilutif pour un total de 55millions d'euros, et a levé en novembre 32,7millions d'euros de capitaux frais grâce à l'émission de 4,1millions de titres au prix unitaire de 8,05euros, ou avec une réduction minime de 2,5% sur le dernier cours.ConclusionLa reconnaissance de l'excellente qualité du laboratoire miniature Idylla est extrêmement positive pour Biocartis. Les ventes de cassettes s'accélèrent mais une extension du menu de tests est nécessaire pour assurer la rentabilité à plus long terme. La société consomme en effet encore beaucoup de liquidités mais trouve facilement accès au marché des capitaux. Digne d'achat pour l'investisseur de long terme patient et conscient des risques.Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapitalisation boursière : 388 millions EURC/B 2015 : -C/B attendu 2016 : -Perf. cours sur 12 mois : -28%Perf. cours depuis le 01/01 : -34%Rendement du dividende : -