Nous attendions avec un certain intérêt les perspectives de Biocartis pour 2020. Le rapport intermédiaire de début juillet avait déjà révélé que les objectifs revus à la baisse pour 2019 avaient été atteints: 337 plateformes Idylla installées (prévisions: 325 à 350) pour un total de 1.310 appareils, une augmentation de 32% du nombre de cartouches de test vendues, à 175.000 unités (prévisions: +30 à 35%), et une trésorerie de 178,7 millions d'euros (170 à 175 millions). Le chiffre d'affaires (CA) annuel a progressé de 32%, à 37,7 millions d'euros....

Nous attendions avec un certain intérêt les perspectives de Biocartis pour 2020. Le rapport intermédiaire de début juillet avait déjà révélé que les objectifs revus à la baisse pour 2019 avaient été atteints: 337 plateformes Idylla installées (prévisions: 325 à 350) pour un total de 1.310 appareils, une augmentation de 32% du nombre de cartouches de test vendues, à 175.000 unités (prévisions: +30 à 35%), et une trésorerie de 178,7 millions d'euros (170 à 175 millions). Le chiffre d'affaires (CA) annuel a progressé de 32%, à 37,7 millions d'euros. Les ventes de produits ont augmenté de 29%, à 24,2 millions d'euros, dont 18 millions provenant de la vente de cartouches (+22,8%) et 6,2 millions (+48,6%) du système Idylla. Les coûts totaux se sont accrus de 24%, à 93,3 millions d'euros, et la perte nette s'est creusée de 48,2 millions à 64,1 millions. Selon les prévisions, les coûts ont presque atteint leur pic. Pour 2020, Biocartis table sur 300 à 350 nouvelles installations d'Idylla (principalement aux Etats-Unis), une croissance du volume de cartouches de 30%, à 228.000 tests, et une position de trésorerie de 110 millions à fin 2020 (178,7 millions, fin 2019). Le marché a jugé les perspectives de croissance trop modestes, bien qu'elles tiennent compte des répercussions du coronavirus et du fait que les prochaines étapes, dans l'étoffement de la palette de tests, ne sont attendues que fin 2020 ou début 2021. Biocartis a annoncé une extension importante de la collaboration en cours avec Bristol-Myers Squibb sur le marché chinois. L'entreprise prévoit une nette accélération de sa croissance à compter de 2021, entre autres grâce à la Chine et au Japon. Accélération qui sera d'ailleurs indispensable à Biocartis pour atteindre le seuil de rentabilité à partir de 2023, avant l'échéance de l'obligation convertible en 2024. Nous sommes satisfaits du rapport intermédiaire. Nous sommes conscients du fait que la patience de l'investisseur particulier a été mise à rude épreuve, mais nous continuons à penser que Biocartis est sur la bonne voie. La confiance, très entamée, ne se redressera que peu à peu, mais que la nouvelle stratégie commerciale porte rapidement ses fruits aux Etats-Unis est prometteur. Une nouvelle baisse du cours de l'action n'est pas à exclure à court terme; son niveau actuel le rend attrayant aux yeux des investisseurs à long terme (rating 1C). Pour notre part, nous envisageons d'étendre notre position au cours des prochaines semaines. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 4,26 eurosTicker: BCART BBCode ISIN: BE0974281132 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 240,2 millions EURC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -61%Perf. cours depuis le 01/01: -28%Rendement du dividende: -