Le spécialiste belge du diagnostic vient d'inaugurer sa nouvelle ligne de production. La ligne initiale pouvait produire quelque 250.000 cartouches par an; beaucoup plus automatisée, celle-ci a une capacité quatre fois plus importante, pour un coût significativement moins élevé. L'ouverture, qui coïncide avec une nette augmentation des volumes vendus, contribuera à permettre à l'entreprise de devenir structurellement rentable.
...

Le spécialiste belge du diagnostic vient d'inaugurer sa nouvelle ligne de production. La ligne initiale pouvait produire quelque 250.000 cartouches par an; beaucoup plus automatisée, celle-ci a une capacité quatre fois plus importante, pour un coût significativement moins élevé. L'ouverture, qui coïncide avec une nette augmentation des volumes vendus, contribuera à permettre à l'entreprise de devenir structurellement rentable. D'après les résultats provisoires, les volumes se sont envolés de 87%, de 71.000 à 133.000 cartouches (fourchette prévisionnelle: 130.000 à 135.000 unités; initialement: 140.000 à 145.000) en 2018. Ils ont bondi de 70%, à 75.000 cartouches, au 2e semestre (+115%, à 58.000, au premier). Le nombre d'installations d'analyseurs Idylla étonne, de surcroît. Après la publication des résultats du 3e trimestre, les prévisions annuelles avaient été relevées de 275 (initialement: 250-275) à 300 plateformes; c'en sont finalement 326 qui ont été installées, dont 149 au 1er semestre, ce qui porte le total à 973. Ces excellents chiffres s'expliquent par la forte croissance enregistrée en Europe. La mise sur le marché accélérée, l'été dernier, du test MSI (biomarqueur apte à prévoir, notamment, l'efficacité d'une immunothérapie), a attiré de nouveaux clients. Son estampillage CE est prévu pour ce trimestre. Le dépassement des prévisions s'explique également par la réussite du démarrage commercial aux Etats-Unis, où plusieurs centres d'oncologie renommés sont désormais convaincus. Le défi, à partir de cette année, consistera à traduire ce bon départ en croissance. Les Etats-Unis seront le principal pôle de croissance du groupe en 2019 et 2020. La Chine et le Japon suivront dès 2020. En septembre dernier, Biocartis a conclu une joint-venture à 50/50 avec Wondfo pour la commercialisation de l'Idylla en Chine (oncologie). Le 7 janvier, elle a signé avec Nichirei Bioscience un contrat de distribution pour le Japon: l'expansion géographique est donc presque complète. Le menu de tests de l'Idylla va être étendu, pour étoffer le plus vite possible le portefeuille de clientèle. Le 1er semestre sera marqué par l'estampillage CE du test MSI dans le cancer de l'intestin et par la mise sur le marché du premier test basé sur une biopsie liquide pour le cancer du poumon. Pour accélérer l'élargissement du menu sans faire exploser les budgets, Biocartis joue la carte des partenariats. En décembre, le contrat conclu avec Genomic Health pour le cancer du sein a été étendu au cancer de la prostate et à l'urologie. La version, adaptée à l'Idylla, de l'Oncotype DX Breast Recurrence Score, test phare de Genomic Health, sera mise sur le marché au 2e semestre. Biocartis a annoncé en novembre la conclusion d'un accord de collaboration avec Astra Zeneca pour la réalisation d'une étude du test ultrarapide de l'EGFR, gène dont la mutation est une des principales causes de cancer du poumon. Cet accord ouvre la porte à une collaboration plus étendue à terme.L'action a bondi de plus de 20% après la publication des résultats provisoires pour 2018. Avec le lancement réussi des activités commerciales aux Etats-Unis et l'ouverture de sa 2e ligne de production, Biocartis devrait être structurellement rentable dès 2021. Bien que supérieure aux prévisions, la trésorerie (64 millions) va devoir être complétée, ce qui pourrait peser un temps sur l'évolution du cours. Mais l'action devrait, ensuite, percer. Le potentiel haussier à long terme reste considérable. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 12,12 eurosTicker: BCART BBCode ISIN: BE0974281132 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 622,5 millions EURC/B attendu 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: -12%Perf. cours depuis le 01/01: +19%Rendement du dividende: -