Le communiqué de presse publié en marge des résultats trimestriels par Biocartis a attiré l'attention des investisseurs. Les Malinois ont en effet annoncé le développement d'un test SARS-CoV-2 (le virus à l'origine du Covid-19), sur la plateforme Idylla. Ce développement pourrait être rapide, puisqu'il peut se baser sur le panel de tests respiratoires propres à l'entreprise (contre la grippe et le VRS) qui a déjà obtenu l'approbation FDA 510(k) de l'organe américain de contrôle des médicaments (FDA) en 2017; il sera effectué en collaboration avec plusieurs partenaires non cités et pour...

Le communiqué de presse publié en marge des résultats trimestriels par Biocartis a attiré l'attention des investisseurs. Les Malinois ont en effet annoncé le développement d'un test SARS-CoV-2 (le virus à l'origine du Covid-19), sur la plateforme Idylla. Ce développement pourrait être rapide, puisqu'il peut se baser sur le panel de tests respiratoires propres à l'entreprise (contre la grippe et le VRS) qui a déjà obtenu l'approbation FDA 510(k) de l'organe américain de contrôle des médicaments (FDA) en 2017; il sera effectué en collaboration avec plusieurs partenaires non cités et pourra être commercialisé dès le 2e semestre en Europe (par la société elle-même) et aux Etats-Unis, grâce à des procédures d'approbation accélérée.Ce test complète parfaitement le test SeptiCyte Rapid contre la septicémie - une hyperréaction potentiellement mortelle du système immunitaire à une infection, complication la plus fréquente du Covid-19 - annoncé il y a quelques semaines. Le test développé par Immunexpress (partenaire de Biocartis) sur l'Idylla indique dans l'heure (contre 24 ou 48 heures, par hémoculture) si un patient souffre de septicémie. Il a récemment obtenu le marquage CE, et l'approbation FDA 510(k) est attendue au 3e trimestre. En favorisant des décisions rapides et précises, ces tests aideront à décharger les soins intensifs. En Europe, la commercialisation du test sur la septicémie sera assurée par Biocartis dès cet été. Aux Etats-Unis, elle sera prise en charge par Immunexpress dès l'approbation. Biocartis a vu ses ventes de cartouches de test augmenter de 68% en un an au premier trimestre (très bons mois de janvier et février, constitution de stocks par les hôpitaux en mars). Devant le spectre d'un ralentissement aux prochains trimestres, et malgré le surcroît généré par les nouveaux tests, la direction a renoncé à espérer une hausse des volumes de 30%, à 228.000 tests, en 2020. L'installation de nouvelles plateformes Idylla a encore été retardée par l'accès limité aux hôpitaux, menant à l'abandon des prévisions de nouvelles installations (300 à 350 nouvelles Idylla pour 2020). La position de trésorerie attendue de 110 millions d'euros fin 2020 (170 millions fin mars) a, elle, été confirmée. Sa priorité stratégique reste le cancer, mais l'entreprise démontre qu'avec l'aide de partenaires, elle veut et peut répondre rapidement à de nouveaux besoins. La crise a montré l'importance de tests diagnostiques rapides et cette prise de conscience pourra, à moyen terme, doper le titre Biocartis, qui a gagné 50% en une semaine. Nous resterons attentifs aux opportunités d'étoffer notre position ces prochains mois et confirmons le conseil d'achat. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 5,70 eurosTicker: BCART BBCode ISIN: BE0974281132 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 321,4 millions EURC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -52%Perf. cours depuis le 01/01: -1%Rendement du dividende: -