Le fondateur du groupe, Rudi Pauwels, a décidé de se concentrer sur la stratégie à long terme de l'entreprise. Son ambition est toujours de hisser Biocartis au premier rang du secteur des solutions de diagnostic moléculaire. Le CEO Verrelst a le projet de rapidement étendre la palette de tests d'Idylla afin d'accroître l'attrait commercial de ce minilabo extrêmement performant. Il met de plus en plus l'accent sur l'oncologie, ce marché enregistrant la croissance la plus rapide, en l'occurrence une croissance annuelle attendue de 17% jusqu'en 2021. Le risque commercial est limité par la mise sur le marché de tests intégrés dans les directives cliniques et donc remboursés. En outre, Biocar...

Le fondateur du groupe, Rudi Pauwels, a décidé de se concentrer sur la stratégie à long terme de l'entreprise. Son ambition est toujours de hisser Biocartis au premier rang du secteur des solutions de diagnostic moléculaire. Le CEO Verrelst a le projet de rapidement étendre la palette de tests d'Idylla afin d'accroître l'attrait commercial de ce minilabo extrêmement performant. Il met de plus en plus l'accent sur l'oncologie, ce marché enregistrant la croissance la plus rapide, en l'occurrence une croissance annuelle attendue de 17% jusqu'en 2021. Le risque commercial est limité par la mise sur le marché de tests intégrés dans les directives cliniques et donc remboursés. En outre, Biocartis accélère le processus en créant des tests en collaboration avec des tiers. En septembre, il a signé un accord avec Genomic Health pour la mise au point d'une version adaptée pour Idylla de son test "Oncotype DX Breast Recurrence Score", qui facilite le diagnostic d'efficacité d'une chimiothérapie sur le cancer du sein. Toujours dans le cadre de ce cancer, Biocartis a également conclu cette année des accords avec MRC Technology pour concevoir un test qui mesurera la résistance à l'hormonothérapie, et avec ETPL (une agence scientifique basée à Singapour) pour un test qui déterminera au cas par cas le meilleur traitement à utiliser. Biocartis mise aussi beaucoup sur les "companion diagnostics" (CDx), des tests à utiliser au cours des études cliniques. Une étape importante pour le groupe sera le lancement, en principe l'an prochain, d'un premier test MSI dans le cadre du cancer de l'intestin. Au premier semestre de cette année, un test de Biocartis lié au cancer des poumons et de l'intestin a reçu un marquage CE, une étape cruciale pour étendre le marché de débouchés potentiel et pouvoir fixer un prix plus élevé. La palette de tests liés au cancer s'est étoffée à dix. Au cours du second semestre, deux autres marquages CE sont attendus, de même qu'un nouveau test à usage scientifique lié au cancer des poumons. Cette année, Biocartis mise toujours sur l'installation de 250 à 275 nouvelles plateformes Idylla (dont 108 au premier semestre), ce qui porterait leur total fin 2017 à au moins 640 appareils. À terme, 90% du CA proviendra de la vente de cartouches pour ces minilabos. Leurs ventes ont augmenté à 27.000, soit 110% du volume annuel 2016. L'objectif, sur une base annuelle, est un triplement par rapport à 2016. Le CA commercial a progressé de 88%, à 5,1 millions d'euros et le cash-burn a reculé de 28,3 à 24,2 millions. Fin juin, la trésorerie totalisait 59 millions d'euros, et l'objectif 2017 est maintenu à 40 millions. La commercialisation d'Idylla aux États-Unis, depuis cet été, par Thermo Fisher contribuera à la croissance du groupe.L'action Biocartis a récemment rebondi après deux conseils d'achat. Nous prévoyons une accélération des ventes à brève échéance grâce à la mise sur le marché américain et l'élargissement de la palette de tests d'Idylla. Le groupe espère être rentable à partir de 2019 ou 2020. Les opérations de capital à venir, inévitables, ne poseront pas de problème compte tenu de l'actionnariat solide. Le profil de risque de Biocartis est inférieur à celui des sociétés biotech.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : euroMarché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 528 millions EURC/B 2016 : -C/B attendu 2017 : -Perf. cours sur 12 mois : +21 %Perf. cours depuis le 01/01 : +7 %Rendement du dividende : -