Le groupe flamand a décidé de procéder à une augmentation de capital après le sensible rebond du cours de son action en novembre dernier. Alors que Biocartis entendait lever 60 millions d'euros, la demande soutenue lui a permis d'atteindre les 80 millions. Le groupe a émis 6,4 millions de titres au prix unitaire de 12,5 euros, soit une décote limitée de 7,6%. Le nombre d'actions émises a augmenté de 14,3%. L'opération a été soutenue tant par des actionnaires existants que nouveaux; on note un engouement accru de la part des investisseurs de long terme comme le groupe américain Oppenheimer Funds (5,1% du capital), le groupe français Sycomore Asset Management (5,3%) ou le groupe belge Capfi Delen (5,2%).
...

Le groupe flamand a décidé de procéder à une augmentation de capital après le sensible rebond du cours de son action en novembre dernier. Alors que Biocartis entendait lever 60 millions d'euros, la demande soutenue lui a permis d'atteindre les 80 millions. Le groupe a émis 6,4 millions de titres au prix unitaire de 12,5 euros, soit une décote limitée de 7,6%. Le nombre d'actions émises a augmenté de 14,3%. L'opération a été soutenue tant par des actionnaires existants que nouveaux; on note un engouement accru de la part des investisseurs de long terme comme le groupe américain Oppenheimer Funds (5,1% du capital), le groupe français Sycomore Asset Management (5,3%) ou le groupe belge Capfi Delen (5,2%). Biocartis a étoffé l'an dernier le menu de tests (cinq de plus) de son minilabo ultraperformant Idylla en vue d'en accroître l'attrait commercial. Idylla offre à présent douze tests liés au dépistage du cancer, dont six ont reçu un marquage CE. L'accent est surtout mis sur l'oncologie, ce marché enregistrant la croissance la plus rapide. Ainsi, ces prochaines années, le taux de croissance attendu se situe-t-il entre 15 et 20%. Pour accélérer le processus, Biocartis conclut des partenariats. Depuis l'an dernier, il a signé trois accords de collaboration portant sur des tests de diagnostic liés au cancer du sein. Notamment avec Genomic Health, pour le développement d'une version adaptée à Idylla de son test " Oncotype DX Breast Recurrence Score test ". Celui-ci facilite le diagnostic d'efficacité de la chimiothérapie sur le cancer du sein et présente l'avantage d'être intégré dans les directives cliniques (autrement dit: d'être remboursé). Début décembre, Biocartis a conclu un contrat important avec le géant Amgen pour l'enregistrement en tant que companion diagnostic test (CDx), aux Etats-Unis, d'un test lié au cancer de l'intestin à associer à un médicament déjà enregistré (Vectibix) d'Amgen. Le marché des CDx est appelé à gagner en importance progressivement, y compris en immuno-oncologie, puisque ces tests facilitent le diagnostic d'efficacité de médicaments extrêmement coûteux. Cette année, Biocartis a l'intention de commercialiser un premier test MSI lié au cancer de l'intestin. MSI est un biomarqueur qui informe de l'efficacité de l'immunothérapie. En outre, Biocartis se concentrera sur les tests liés aux cancers du poumon et du sein; entre autres, un test de biopsie liquide du poumon sera mis sur le marché. Biocartis a franchi une étape importante en septembre, en commercialisant ses premiers tests aux Etats-Unis par l'intermédiaire de son partenaire Thermo Fisher. De surcroît, lors d'un congrès tenu au mois de novembre, Idylla avait reçu le soutien de plusieurs investisseurs influents. Si aux Etats-Unis le groupe mise d'abord sur les grands laboratoires, à terme Biocartis entrevoit surtout un potentiel dans le segment des plus petits labos, qui ne réalisent pas encore de tests de diagnostic moléculaire. C'est logique, le cours de Biocartis a reculé après l'augmentation de capital de fin novembre. Ses progrès rapides permettront à l'entreprise de devenir rentable à partir de 2019 ou 2020. Elle consomme énormément de liquidités, mais le succès de l'augmentation de capital a révélé qu'elle bénéficie d'un soutien important des actionnaires. L'on notera aussi que son profil de risque est inférieur à celui de ses concurrentes. Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 12,04 eurosTicker : BCART BBCode ISIN : BE0974281132Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 615 millions EURC/B 2016 : -C/B attendu 2017 : -Perf. cours sur 12 mois : +13 %Perf. cours depuis le 01/01/17 : +14 % Rendement du dividende : -