Le trimestre a notamment été marqué par une forte accélération aux Etats-Unis, qui a permis de relever les prévisions annuelles à 950 Idylla installées (+300 unités). Après un premier semestre supérieur aux attentes (149 installations), les prévisions pour fin 2018 avaient déjà été relevées vers le haut de la fourchette de 900 à 925 unités (soit 275 installations supplémentaires), notamment grâce à la publication régulière d'excellentes études de performance avec l'Idylla et au lancement plus rapide qu'attendu, en juillet, du très prometteur test MSI (un biomarqueur qui pourrait notamment permettre d'estimer l'efficacité de l'immunothérapie) pour le cancer du côlon, qui suscite un fort intérêt dans le secteur; jalon t...

Le trimestre a notamment été marqué par une forte accélération aux Etats-Unis, qui a permis de relever les prévisions annuelles à 950 Idylla installées (+300 unités). Après un premier semestre supérieur aux attentes (149 installations), les prévisions pour fin 2018 avaient déjà été relevées vers le haut de la fourchette de 900 à 925 unités (soit 275 installations supplémentaires), notamment grâce à la publication régulière d'excellentes études de performance avec l'Idylla et au lancement plus rapide qu'attendu, en juillet, du très prometteur test MSI (un biomarqueur qui pourrait notamment permettre d'estimer l'efficacité de l'immunothérapie) pour le cancer du côlon, qui suscite un fort intérêt dans le secteur; jalon très important, le marquage CE est prévu pour le premier trimestre de 2019, ce qui devrait donner un coup de fouet aux ventes de cartouches de tests en 2019. La gamme de tests sur le cancer du côlon étant désormais presque complète, les cancers du poumon et du sein sont désormais sous les feux de la rampe. Le premier test liquide pour le cancer du poumon est ainsi prévu au premier semestre de 2019; un autre test important est attendu en 2020. Biocartis ne propose pas encore de test pour le cancer du sein, mais développe avec Genomic Health une version adaptée à Idylla du très populaire "Oncotype DX Breast Recurrence Score Test", avec un lancement commercial prévu dès le deuxième semestre de 2019. La semaine dernière, Biocartis a aussi annoncé une collaboration avec AstraZeneca pour la réalisation d'une étude européenne destinée à démontrer la vitesse et l'efficacité de l'actuel test Biocartis pour le cancer du poumon, déjà marqué CE, par rapport aux procédures existantes, longues et complexes. Après Amgen et Merck, AstraZeneca, acteur important du traitement du cancer du poumon, devient ainsi le troisième partenaire pharmaceutique de l'entreprise. Le nombre de cartouches vendues a augmenté de 115%, à 58.000 unités, au premier semestre, et doublé depuis janvier. Les prévisions annuelles ont été légèrement revues à la baisse: de 100% à 90% de hausse par rapport à 2017, soit 130 à 135.000 cartouches contre 71.000 en 2017 (qui marquait déjà une hausse de 280 % par rapport à 2016). En termes de développement géographique, la constitution en septembre d'une joint-venture 50/50 avec Wondfu pour la commercialisation de l'Idylla dans le domaine de l'oncologie en Chine marque une étape importante. L'entreprise annoncera ses ambitions pour le Japon, dernier vaste marché sur lequel elle n'est pas encore présente, au premier semestre de 2019. La position de trésorerie s'élevait à 81 millions d'euros fin septembre et devrait retomber à 55 millions d'euros d'ici fin 2018 (prévisions antérieures: 50 à 60 millions, affinées à 50 à 55 millions). Nous sommes satisfaits des progrès enregistrés, qui laissent augurer une nouvelle croissance soutenue en 2019. Biocartis pourrait ainsi atteindre le seuil de rentabilité financière à partir de 2020/2021, mais aura encore besoin de financements supplémentaires. L'action ne s'est cependant pas distinguée. Compte tenu par ailleurs de notre vision prudente des marchés en 2019, il n'est pas à exclure que nous vendions un tiers de notre position au cours des mois à venir. Nous restons toutefois convaincus du réel potentiel de l'entreprise à plus long terme. Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 11,88 eurosTicker : BCART BBCode ISIN : BE0974281132 Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 607,1 millions EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : -2%Perf. cours depuis le 01/01 : -1%Rendement du dividende : -