Après des semestriels décevants, nous attendions avec impatience le point du 3e trimestre de Biocartis, espérant surtout une confirmation des prévisions déjà revues à la baisse (de 60-65% à 30-35% sur une base annuelle du fait de la croissance moins forte que prévu aux Etats-Unis) pour les ventes de cartouches tests. Au 1er semestre, la hausse atteignait 24% en rythme annuel (de 58.000 à 72.000 tests); au 3e, elle est de 27%, soit +25% sur les neuf premiers mois de l'année.
...

Après des semestriels décevants, nous attendions avec impatience le point du 3e trimestre de Biocartis, espérant surtout une confirmation des prévisions déjà revues à la baisse (de 60-65% à 30-35% sur une base annuelle du fait de la croissance moins forte que prévu aux Etats-Unis) pour les ventes de cartouches tests. Au 1er semestre, la hausse atteignait 24% en rythme annuel (de 58.000 à 72.000 tests); au 3e, elle est de 27%, soit +25% sur les neuf premiers mois de l'année. Tout comme au 1er semestre, c'est l'Europe et le reste du monde (tous pays hors Europe, Etats-Unis, Chine et Japon) qui ont le plus nettement contribué à la croissance. En Europe, les grands laboratoires continuent d'utiliser l'Idylla comme système de diagnostic de première ligne et la plateforme est intégrée dans les procédures de travail standards, ce qui est essentiel à la pérennisation de la croissance des volumes. Dans le reste du monde, les parts de marché ont augmenté dans certaines régions phares, dont le Mexique, et le groupe a reçu des autorisations pour son test MSI (cancers colorectaux et endométriaux) en Australie, au Brésil et en Thaïlande. Outre-Atlantique, après la décision prise en septembre de mettre fin à la collaboration commerciale avec Fisher Healthcare, les clients ont été pris en charge par une équipe de vente propre et plus fournie. L'entreprise s'est aussi concentrée sur le support à la clientèle et la livraison de plusieurs applications logicielles spécifiques au marché américain. Le fichier clients au sein des grands laboratoires a été étoffé et des contacts préliminaires ont été noués avec des laboratoires régionaux, un pôle de croissance important à moyen terme. La transition vers l'équipe de vente "maison" se poursuivra au 4e trimestre, avec déjà de premières retombées positives escomptées. C'est nécessaire, puisque seule une hausse annuelle de 40% des ventes au dernier trimestre permettra de concrétiser les prévisions pour l'exercice. Biocartis a confirmé les prévisions, revues à 325-350 unités contre 350 initialement (326 placements en 2018), du système Idylla. Au 1er semestre, 156 Idylla ont été placées, soit une croissance supérieure aux prévisions en Europe et dans le reste du monde. Au 3e trimestre, 40% des nouvelles installations ont eu lieu aux Etats-Unis. Au Japon, Nichirei Biosciences, partenaire de Biocartis, a franchi une étape importante vers la commercialisation de la plateforme Idylla, avec un enregistrement auprès des instances compétentes en octobre.La prochaine étape, tant aux Etats-Unis qu'au Japon, consistera à obtenir l'agrément commercial des tests Idylla (à partir de 2020). La trésorerie, qui atteignait 197 millions d'euros au 30 septembre, devrait s'établir à 170-175 millions fin 2019. Le portefeuille de tests de dépistage a été étoffé en octobre avec le lancement d'un test liquide pour le cancer du poumon. L'important test du gène de fusion pour le cancer du poumon suivra l'an prochain. Pour le cancer du sein, l'étude de validation de l'Oncotype DX Breast Recurrence Score test de Genomic Health est annoncée pour 2020, pour un lancement prévu plus tard dans l'année. Les premiers dispositifs de diagnostic seront placés en Europe au 4e trimestre. La situation est somme toute satisfaisante, mais le marché semble attendre d'autres confirmations et le titre a sensiblement reflué. Nous envisageons, sans hâte, de renforcer notre position dans les prochains mois, voire dans les quelques semaines qui viennent. Acheter (1C). Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 6,21 eurosTicker: BCART BBCode ISIN: BE0974281132 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 350,1 millions EURC/B 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: -46%Perf. cours depuis le 01/01: -39%Rendement du dividende: -