L'actuelle Agfa est en bout de course. Elle a mis à l'épreuve la patience des actionnaires, ces dernières années. Mais, on le sait, la direction oeuvre depuis un temps à la mutation de l'entreprise. La scission puis la vente, partielle ou non, des activités informatiques de la division médicale seront créatrices de valeur. Avec le produit de la vente, l'entreprise pourra investir dans la croissance de toutes ses divisions. Des ressources financières supplémentaires lui sont indispensables pour qu'elle puisse participer activement à la nécessaire consolidation du secteur graphique _ le segment du prépresse passe de l'analogique au numérique. La pression concurrentielle y étant intense, chaque hausse des prix des matières premières érode les m...