BHP Billiton est le dernier, parmi de nombreux producteurs de matières premières, à avoir réduit, voire complètement supprimé son dividende. Le groupe diversifié a pris cette décision sous la pression d'actionnaires et d'agences de crédit qui insistent pour maintenir le plus de liquidités possible dans l'entreprise. Le dividende intermédiaire a été réduit de 75%, à 0,16USD à peine par action. Comme chez Rio Tinto, cette décision met fin à la politique de dividende progressif. C'est la première fois depuis la fusion entre BHP et Billiton en 2001 que le dividende est réduit. Il avait été relevé chaque année depuis 2003. BHP Billiton ne distribuera désormais plus que la moitié du bénéfice sous-jacent sous forme de di...