La prévision d'une hausse de 10% du bénéfice cette année, après une progression de 14% en 2016, n'est pas parvenue à donner un nouvel élan à l'action de D'Ieteren. Car sans la contribution complémentaire au bénéfice du groupe de sa division récemment acquise Moleskine, le bénéfice net courant (que D'Ieteren a rebaptisé " résultat ajusté ") resterait presque inchangé cette année en raison d'une légère baisse du bénéfice attendue dans la division Belron.
...