L'introduction de Prosus sur Euronext Amsterdam, le 11 septembre 2019 (la plus grande IPO en Europe depuis des années), n'est pas passée inaperçue. Le cours a d'emblée bondi à 77,4 euros (+30% environ par rapport au prix d'introduction de 58,7 euros par action), portant la valorisation aux alentours de 125 milliards d'euros. Le groupe, qui a pris d'entrée de jeu la première place des investissements dans la sphère internet européenne, n'est devancé, à Amsterdam, que par Royal Dutch Shell et Unilever. Quelque 90% de sa valorisation sont constitués par les 31% de participation détenus dans Tencent Holdings, à quoi s'ajoutent des positions dans DeliveryHero, Ctirp, iFood, Swiggy, MakeMyTrip, Udemy et autres Mail.ru, de même qu'un abondant trésor de guerre. Dans lequel Prosus comptait puis...

L'introduction de Prosus sur Euronext Amsterdam, le 11 septembre 2019 (la plus grande IPO en Europe depuis des années), n'est pas passée inaperçue. Le cours a d'emblée bondi à 77,4 euros (+30% environ par rapport au prix d'introduction de 58,7 euros par action), portant la valorisation aux alentours de 125 milliards d'euros. Le groupe, qui a pris d'entrée de jeu la première place des investissements dans la sphère internet européenne, n'est devancé, à Amsterdam, que par Royal Dutch Shell et Unilever. Quelque 90% de sa valorisation sont constitués par les 31% de participation détenus dans Tencent Holdings, à quoi s'ajoutent des positions dans DeliveryHero, Ctirp, iFood, Swiggy, MakeMyTrip, Udemy et autres Mail.ru, de même qu'un abondant trésor de guerre. Dans lequel Prosus comptait puiser pour financer le rachat du britannique Just Eat, qui a toutefois préféré à son offre hostile, pourtant intéressante, Takeaway.com. Prosus a été introduit à Amsterdam par Naspers (74% des titres), auteur d'un des plus beaux parcours boursiers des dernières décennies. Fondé en 1915 sous le nom de De Nationale Pers, le groupe sud-africain est désormais un conglomérat qui détient un quasi-monopole sur l'offre médias en langue afrikaans et la télévision satellite en Afrique du Sud, tout en étant présent dans 120 autres pays. En mai 2001, en pleine explosion de la bulle internet, il s'était offert, pour 32 millions de dollars, 46,5% de Tencent. Cette entreprise technologique chinoise s'est rapidement développée dans l'Internet, en créant notamment, en 2011, WeChat, aujourd'hui la principale plateforme mobile chinoise, qui permet de faire à peu près tout (appels et messages, jeux, informations et programmes télévisés, réservations, achats, paiements en ligne, etc.). Forte de plus d'un milliard d'utilisateurs actifs par mois, WeChat surpasse donc les plateformes médias classiques; l'internaute lui consacre une heure et demie par jour en moyenne. Elle tire l'essentiel de ses revenus non pas de la publicité virtuelle, comme le fait par exemple Facebook, mais des jeux en ligne, dont Tencent s'arroge quelque 60% de la part de marché chinoise, ce qui fait de lui la plus grande entreprise de gaming au monde. Tencent détient d'ailleurs 50% environ du marché virtuel chinois, une situation exceptionnelle. Il investit depuis quelques années une large part de ses bénéfices dans d'autres sociétés, dont la majorité sont des spécialistes de l'Internet prometteuses. Avec une participation de 31% (180 milliards de dollars environ, soit plus de 5.000 fois son investissement initial), Naspers (Prosus) demeure, de loin, le principal actionnaire de Tencent. Pour compenser la décote dont est chroniquement affecté Naspers, son CEO, le Néerlandais Bob van Dijk, a versé dans Prosus les participations internet internationales du groupe. Portés par le confinement, les revenus du gaming ont fait s'envoler de près de 60 milliards d'euros la valorisation de Tencent, qui bat aujourd'hui tous ses records en Bourse. Les ventes de jeux en ligne ont augmenté de 31%, provoquant un rebond de 26% du chiffre d'affaires du holding. Quant à Prosus, il a achevé l'exercice 2019-2020 (clos le 31/3) sur un chiffre d'affaires et un bénéfice en hausse de 23% (à 21,5 milliards de dollars) et de 13% (à 3,36 milliards) respectivement.Compte tenu des perspectives de croissance plus rapide des jeux en ligne, nombre d'analystes préfèrent, à juste titre, Tencent Holdings à l'autre géant chinois qu'est Alibaba. Peut-être aurions-nous dû nous abstenir de céder Prosus; nous avons en tout état de cause l'intention de prendre une nouvelle participation cette année ou en 2021, à la faveur d'un recul du cours. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2B Cours: 82,16 eurosTicker: PRX NACode ISIN: NL0013654783Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 133,2 milliards EURC/B 2019: 43C/B attendu 2020: 42Perf. cours sur 12 mois: -Perf. cours depuis le 01/01: +20%Rendement du dividende: -