Les résultats annuels 2016 avaient été excellents, mais les analystes et les investisseurs avaient surtout été ravis par le carnet de commandes joliment garni fin décembre. L'élément qui les avait déçus l'an dernier : la rentabilité. Et à cet égard, les chiffres semestriels ont rétabli la situation. L'augmentation du chiffre d'affaires de 5,5% (+ 9,2% au premier semestre de l'an dernier), à 173,5 millions, est légèrement supérieure aux prévisions des analystes. L'an dernier aussi, la croissance du chiffre d'affaires avait progressé, mais du fait de la concurrence intense sur les projets d'envergure et des investissements du groupe, notamment dans l'extension de la capacité ...