Après les résultats décevants de Mobistar et Telenet, leur concurrent Belgacom ne pouvait pas être en reste. Et ce ne fut d'ailleurs pas le cas. Sous la houlette de la CEO Dominique Leroy, le groupe est parvenu à battre les attentes pour le 2e trimestre consécutif. Ce succès a été récompensé en Bourse : cette année, l'action s'est déjà hissée de plus de 40%. Son chiffre d'affaires (CA) a reculé de 5,2% sur base annuelle, à 1,487 milliard EUR, alors qu'on tablait sur un repli de 6,6%. L'essentiel du repli est imputable à la vente de Telindus France, ce qui a permis de limiter la baisse du CA sous-jacent à 1%. Qui plus est, les divisions Consommateurs et Entreprises ont conn...